RECHERCHER

Le point sur la politique Climatique & la Transition énergétique




Part des energies en FrancePart des energies en France

 

Fin Juillet le gouvernement français au travers de Mme La Ministre Segole Royal, dévoilait le projet de transition énergétique  pour la croissance verte et la "baisse d' une facture énergétique beaucoup trop lourde. ".
Il a été adopté en 1ere lecture le 14 Octobre  2014 par l'Assemblée Nationale.

Cela vient entériner l'existence d'un crédit d'impot de 30 % (dont nous parlions ici) qui devrait faire du bien à une  industrie plombée depuis le début de l'année par des températures moyennes anormalement hautes.



L'autre pierre angulaire de l'action gouvernementale concerne le climat.
Dans l'attente de la réunion mondiale qui aura lieu en 2015 à Paris, l'Europe a fixé un nouveau cap pour 2030.

Les états membres doivent passer (par rapport aux usages de  2010 je crois) :
* à 27% d'énergies renouvelables,
* à -40% d'émissions de gaz à effet de serre
* et réaliser une baisse de 27% de la consommation d'énergie.


Ces chiffres sont à comparer avec les objectifs de 2020
* part de 20% d'énergies renouvelables dans le mix énergétique
* baisse de 20% des émissions de CO2
* et accroissement de 20% de l'efficacité énergétique.


Contrairement à ce qu'on pourrait penser, ou du moins espérer, la France n'est pas le bon élève, loin s'en faut.
L'efficacité énergétique lui pose le plus de problème comme à l'Allemagne et le gros des efforts sur les énergies renouvelables restent à faire puisque nous en sommes à 14% à date.


On comprend des lors que la transition énergétique ne s'inscrit pas seulement dans une problématique énergétique mais aussi dans une réflexion sur le climat visant la limitation des émissions de gaz à effet de serre.
 

Certains voient cependant dans le dispositif mis en place un manque de vision (pour la place du nucléaire notamment) et d'autres comme Mr Jancovici posent la question du financement sur le long terme:
"Comment financer un besoin croissant ou constant d’infrastructures dans un PIB qui a toutes les chances de décroître de manière structurelle ?



Mais comme l'écrit Marc Théry, rédacteur de la Lettre Territoires Energéthiques dans un article de Bioenergie Promotion"Ce qui fait consensus aujourd’hui, c’est la nécessité de réduire nos consommations d’énergie : au travail ! Il faut y croire ".
 





2021-07-13 07:56:25
retour aux actualités chauffage au bois

Laisser un commentaire ou poser une question :
Votre Prénom *
Votre Email *
Votre Département *
(en chiffre)
Votre Appareil de chauffage
Votre Commentaire *
(400 caractères max
- lien non autorisé)
Avec le soutien de :