RECHERCHER

Performance, jusqu'où iront les fabricants ?




Perdormances des appareils de chauffage au boisPerdormances des appareils de chauffage au bois


PPA et RT2012... voilà les mots qui font peur autant qu'ils motivent les fabricants d'appareils de chauffage au bois... RT 2012 pour Réglementation Technique applicable dans les nouvelles constructions depuis la fin 2012 et PPA pour les plans de protection de l'athmosphère comme celui de Paris qui prévoit d'évincer le chauffage au bois dans une large partie de l'Ile de France à compter du 01 Janvier 2015.


Pour faire face, les fabricants doivent sans cesse améliorer les performances de leurs appareils.
Nous avions déja vu dans cet article d'où provient l'image ci-dessus, comme les progrès avaient été fulgurants.
Les contraintes règlementaires les obligent à poursuivre ces efforts.
En ligne de mire: l'étanchéité, l'augmentation des rendements et la baisse des émissions de particules, qui vont heureusement de pair.

Dans ce cadre, on comprend mieux que Flamme Verte annonce la création de classes de performances « 6 et 7 étoiles » pour 2015.
Je cite le communiqué de presse : "Elles réduiront encore les facteurs d’émissions de monoxyde de carbone et de particules fines, tout en augmentant le rendement énergétique de l’appareil".
En 2000 lors de son lancement, Flamme Verte annonçait un projet ambitieux. Ces dernières années, les critères des classes 4 et 5 apparaissaient presque dépassés. Avec la classe 6, Flamme Verte va sans doute se mettre au niveau des contraintes européennes les plus exigeantes. Et on peut penser que le plafond des émissions de particules utilisé pour le "PPA " de Paris ( 20 mg/Nm3) pourra servir d'étalon.
Mais que sera la classe 7 ?
On peut supposer qu'il s'agira d'un niveau de performance ultime permettant à Flamme Verte de surpasser les exigences des autres pays européens.

Quel intérêt pour les fabricants ?
De telles classes devraient leur permettre de placer leurs produits dans les situations les plus règlementes. Elles leur permettront aussi de faire la différence avec des poeles d'entrée de gamme, chose que n'avait permis de faire la classe 5. En effet beaucoup de poeles de qualité discutable ont réussi à obtenir la classe 5. Ce sera beaucoup plus dur avec la classe 6 et 7...

Pour les marques avant gardistes, souvent venues des pays nordiques et de Suisse où les règlementations sont déjà très sévères, cela ne changera pas grand chose. Leurs appareils sont bien souvent très au point et ""propres"".

Pour les autres, sur des segments plus moyen ou bas de gamme, ces efforts, s'ils seront faits, nécessiteront des investissements importants.
Une chance pour Invicta d'avoir de nouveaux actionnaires solides. Les actionnaires de Supra et Deville suivront-ils ? Et quel avenir pour Godin par exemple ? Bref, on peut penser que cela renforcera le besoin de concentration. A voir aussi l'impact sur le prix pour le consommateur car les investissements (et les tests Flamme Verte) coutent cher.


Maintenant on attend les mêmes efforts des fabricants de moteur diesel (sic ...) sans oublier que le chauffage au bois permet lui, de combattre le dérèglement climatique, un sujet AU MOINS aussi préoccupant que les particules fines !






2021-03-25 00:26:43
retour aux actualités chauffage au bois

COMMENTAIRE(S) :

robin (69) le 08/11 :

"
sans oublier que le chauffage au bois permet lui, de combattre le dérèglement climatique, un sujet AU MOINS aussi préoccupant que les particules fines !"
N'importe quoi la plupart des utilisateur de système au bois ne sont même pas au norme 5 , donc bonjour le taux de particules rejetés on en reparlera quand tout le monde sera au norme 7 en attendant c'est la 2eme cause des pics aux particules fines.

Laisser un commentaire ou poser une question :
Votre Prénom *
Votre Email *
Votre Département *
(en chiffre)
Votre Appareil de chauffage
Votre Commentaire *
(400 caractères max
- lien non autorisé)
Avec le soutien de :