Interview Frédéric Coirier, Président de Poujoulat


Poujoulat est le leader européen du conduit de fumée. A ce titre, il est un observateur et acteur privilégié du marché du chauffage au bois. Nous avons interrogé son Président, Frédéric COIRIER à ce sujet. 
Ce fut aussi l'occasion de le questionner sur l'actualité du groupe Poujoulat : nouveaux enjeux réglementaires, nouveaux produits, nouvelles activités avec la vente de bois énergie...


 

- Poujoulat est bien placé pour observer le marché du chauffage au bois. Quel est votre ressenti depuis le début de l'année 2019 ?
 


Nous anticipons une très bonne année 2019 sur le marché de la chaudière automatique à granulés poussé par le niveau des soutiens publics, des offres commerciales très attractives et par la communication autour de la sortie du fioul. 

Pour ce qui est des appareils indépendants, nous constatons une bonne dynamique du marché des poêles à granulés et une stabilité sur les équipements utilisant le bois bûche.

Au global, l’année 2019 sera, nous semble-t-il, satisfaisante.

 

 - Un récent arrêté sur les conduits de fumée est venu modifier celui de  2005. Pouvez-vous nous en dire plus sur ce qu'encadre ce nouvel arrêté ?


Ce nouvel arrêté vise à « régulariser » une annonce faite par Manuel VALLS, alors premier ministre, en 2014. Jusqu’alors, dans les maisons chauffées à l’électricité, le conduit en attente était une obligation réglementaire.

Manuel VALLS avait annoncé en novembre 2014 la suppression de cette obligation pour la remplacer par une exigence en matière de réservation en toiture et dans les planchers des niveaux intermédiaires. Le nouvel arrêté applique donc cette annonce vieille de 5 ans.

 

  - Quelles sont vos dernières nouveautés produits ?


Chez Poujoulat, nous croyons beaucoup au bois énergie comme source d’énergie efficiente et performante. Nous avons beaucoup travaillé sur notre système de distribution d’air chaud baptisé AIRWOOD (qui peut d’ailleurs être couplé avec du solaire).

AIRWOOD est un conduit échangeur qui permet de récupérer de l’énergie contenue dans les produits de combustion pour être distribuée dans les pièces attenantes.

L’option BOOSTY permet de disposer d’un petit générateur électrique qui prend la relève quand le poêle est éteint.

Pour un investissement modeste, votre poêle à bois devient votre système de chauffage principal en neuf ou dans la rénovation. Et rappelons que, concernant le neuf, les niveaux de consommation des maisons permettent désormais de chauffer avec quelques kW.  




 - Vous développez d'autres activités liées au chauffage domestique au bois. Pouvez-vous nous les présenter ?

A travers sa filiale Euro Energies, le groupe est présent dans la fabrication et la commercialisation de biocombustibles : granulés de bois, briquettes, allume-feux, bois bûches, bois d’allumage. L’activité biocombustibles représente désormais 27% du chiffre d’affaires du groupe Poujoulat alors que nous nous sommes lancés, il y a dix ans.

L’idée est de mettre en marché des biocombustibles avec le plus haut niveau d’exigence qualité. Cet enjeu est particulièrement important pour le bois bûche dont on sait que dépendent de sa qualité les performances de l’installation bois énergie.

 

 - Quels volumes de bois bûche espérez-vous commercialiser d'ici à 5 ans ?


Nos ambitions sont fortes car le marché mute incontestablement de l’économie grise vers le marché formel de produits de qualité. Comme sur d’autres marchés, nos clients veulent consommer mieux avec un contrôle qualité et une répétabilité.

Nous pensons donc que la part de marché des produits de qualité va grimper et nous espérons commercialiser d’ici 5 ans 500 à 600 000 stères contre 150 000 l’année dernière.

 

 - Quel est l'intérêt de valoriser une bûche séchée à moins de 20 % d'humidité  dans un poêle à bois ?


C’est absolument fondamental pour la pérennité de l’installation, la sécurité des utilisateurs et l’atteinte des performances de l’appareil. Notre laboratoire, le CERIC, accrédité COFRAC a montré dans une étude récente soutenue par l’ADEME que la qualité du combustible est indissociable de la qualité des appareils. L’association des démarches qualité (Flamme Verte, NF biocombustibles solides) permet d’améliorer de manière très spectaculaire la qualité de l’air. Dans ces conditions précises, la combustion du bois n’est plus un problème.

 

POUR EN SAVOIR PLUS : https://www.poujoulat.fr/fr/






2019-06-19 15:50:07
retour aux actualités chauffage au bois

Donnez votre avis :

Votre Prénom * :
Votre Nom :
Votre Email * :
Votre Département (en chiffre) * :
Votre Appareil de chauffage :
Votre Commentaire (400 caractères max - lien non autorisé) * :


Un service du réseau
réseau chauffage au bois
(c) Tous droits réservés CanoP
Conditions générales & mentions - Contact - Cookies

S'équiper
poelesabois.com
s'informer sur les appareils
de chauffage au bois ...
cheminee.net
s'informer sur les cheminées ...

s'approvisionner
bois-de-chauffage.net
trouver un vendeur de bois près de chez
vous et comparer ...
allobois.com
commander bois et granulés en ligne ...

entretenir
alloramonage.fr
Entretenir votre appareil ...