Rapide aperçu du marché en 2015


 

En 2014, la production primaire de biomasse solide (et celle de bois énergie) avait déjà baissé de 12% (-17% de consommation de bois-énergie dans le résidentiel selon Thermapresse).

Les ventes d’appareils de chauffage au bois avaient elles aussi pâti de la douceur de l’hiver et les vente avaient  baissé de 17% en moyenne en France (Voir notre étude  et les chiffres du tableau ci-dessus)

Seuls les poêles à granulés, malgré la hausse de la matière première (cf. etude QueChoisir), avaient mieux résisté à cette baisse tendancielle (-3%).

Alors qu’en a-t-il été en  2015 ?
L’année 2015, à peine finie, c’est en effet déjà l’heure du bilan annuel. Il n’est globalement pas bon.
 

La raison en est simple : Les vagues de chaleur bouleversent les marchés...Le prix du fioul est au plus bas au moment où il est généralement au plus haut et il vient ainsi lutter contre la nécessité de décarboner nos économies (cf. la COP 21).
Il vient aussi freiner les ventes d’appareils de chauffage au bois et notamment à granulés.

Voila en effet la double peine que subit le chauffage au bois :
- Les consommateurs  n’ont pas besoin de se chauffer
- et du fait du faible coût des énergies, il y a moins de raison d’opter pour le bois par rapport au gaz ou au fioul.
 

D’après nos estimations cela devrait se concrétiser par une 2e baisse de 15 à 20% des ventes de poeles à bois. Une baisse inquiétante d’autant qu’elle est consécutive à une baisse déjà significative. Pourtant le chauffage au bois garde son atout majeur, celui d’offrir un mode de chauffage particulièrement économique.

Les ventes de chaudières  à granules subiraient elles aussi une nouvelle baisse avec 5500 ventes générées en  2015.

Les poeles à granulés, surtout vendus dans la rénovation, auraient totalisé 95 000 ventes d’appareils en  2015 selon Propellet France et son représentant  M. Saez (contre 91 000 en 2014).
Le nombre d’appareils actuellement en service en France atteindrait 450 000. Propellet escompte par ailleurs que le nombre d’appareils vendus chaque année devrait atteindre 150 à 200000 pièces par an en 2020.

Cela impacte bien sur la production de granules qui s’élève désormais à 1,2 million de tonnes en 2015 et devrait atteindre 1,4 million en 2016, contre moins de 1 million de tonnes en 2014. Les 2 millions de tonnes pourraient être atteintes en 2020, pronostique l’association.


Voilà pour les premieres chiffres de l'année 2015. D'autres suivront. On devrait notamment bientôt disposer des chiffres officiels au travers de l’etude Obser’ver / Ademe que nous ne manquerons pas de relayer.

A suivre, un article sur les tendances du marché.

 






retour aux actualités chauffage au bois

Donnez votre avis :

Votre Prénom * :
Votre Nom :
Votre Email * :
Votre Département (en chiffre) * :
Votre Appareil de chauffage :
Votre Commentaire (400 caractères max - lien non autorisé) * :


Un service du réseau
réseau chauffage au bois
(c) Tous droits réservés CanoP
Conditions générales & mentions - Contact - Cookies

S'équiper
poelesabois.com
s'informer sur les appareils
de chauffage au bois ...
cheminee.net
s'informer sur les cheminées ...

s'approvisionner
bois-de-chauffage.net
trouver un vendeur de bois près de chez
vous et comparer ...
allobois.com
commander bois et granulés en ligne ...

entretenir
alloramonage.fr
Entretenir votre appareil ...