Les ventes d'appareils de chauffage au bois en 2019 avec Obser'ver


 

Chaque année, l’Agence De l’Envionnement et la Maîtrise de l’Energie (ADEME) sollicite l’Observatoire des énergies renouvelables (Observ’ER) afin de réaliser une étude concernant la commercialisation d’appareils de chauffage au bois lors de l’année écoulée. Courant avril 2020, les résultats pour l’année 2019 ont été diffusés : le marché accuse, par rapport à 2018, un recul de 0,6 %.
On vous explique cela dans le détail et on se prête au jeu de l’analyse des ventes de l’énergie renouvelable préférée des français.


 

Comment l’étude Obser'ver est-elle menée ?



Chaque début d’année les industriels du monde du chauffage au bois sont consultés par ObservER, pour le compte de l’Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME) afin qu'ils indiquent le nombre de ventes d’appareils de chauffage au bois bûche et granulés réalisées lors de l’année écoulée.

Plus de 150 entreprises actives sur le marché français sont ainsi sollicitées. L’analyse des résultats est effectuée de trois façons :
- Compilation des réponses reçues venant de 74 entreprises ont renvoyées leurs données chiffrées
- Modélisation des ventes estimées en 2019 d’entreprises n’ayant pas répondues pour 2019 mais ayant transmises leurs données pour les années 2018 et/ou 2017. Cette modélisation est effectuée en fonction de l’évolution du marché
- Estimation de l’activité de certaines marques et entreprises n’ayant jamais répondues en collectant un ensemble de données consultables sur internet : chiffres d’affaires, effectifs, etc.
 

Depuis très longtemps des entreprises, certaines importantes en termes de notoriété, refusent de transmettre leurs données statistiques de vente. Une analyse des résultats et projection est effectuée avec différents syndicats de la profession (UNICLIMA, Syndicat des énergies renouvelables, Propellet France, etc.) afin de valider et consolider le volume estimé, par l’étude, avant publication.
 

 

Quelles sont les ventes d'appareils de chauffage au bois en 2019 ?



L’étude conclue qu'il y a eu un total de 376 640 poêles, inserts, cuisinières et chaudières, fonctionnant au bois bûche ou aux granulés, commercialisées en France en 2019.
Cet estimation statistique se révèle plus faible pour l’année 2019 par rapport à l’année 2018. Le "gap" entre les deux années est de 0,6 %.
En effet, en 2018, 378 980 appareils furent commercialisés sur le territoire national.

 

Le détail des ventes enregistrées lors des années 2018 et 2019 est le suivant :



Le marché français accuse pour la seconde année consécutive une baisse des volumes de ventes d’appareils de chauffage au bois. Au total, se sont 2 340 appareils de moins qui n’ont pas été commercialisés en 2019 par rapport à 2018. Toutefois, malgré ces deux années de recul, la France demeure le premier marché européen du chauffage domestique au bois devant l’Allemagne et l’Italie, ces marchés accusant également de légères baisses ces dernières années.


 

Nouveautés 2019 
 


- A l’intérieur du segment des foyers fermés/inserts, segment qui n’en finit plus de chuter depuis près de dix années, les ventes d’inserts au bois bûche repartent à la hausse avec une augmentation de 4,1 %. Certaines marques comme Spartherm ou Kalfire s’impliquent fortement sur ce créneau.
 

- Les ventes de poêles à granulés, « best-seller » depuis 2012, se rétractent de 2,3 % avec un estimatif de 149 510 poêles commercialisés contre 152 960 en 2018. Rappelons qu’en 2012, les ventes de poêles à granulés représentaient déjà plus de 50 000 pièces commercialisées.
Les leaders des ventes restent MCZ, Palazzetti et Edilkamin.
 

- L’année 2019 marque le retour en grâce des chaudières à granulés. Au début des années 2010, les ventes annuelles de chaudières avaient atteintes les 20 000 unités. C’était sans compter sur une forte baisse du prix du pétrole et du gaz entre 2013 et 2016.

Mais depuis quelques années, le chauffage aux granulés de bois à le vent en poupe y compris dans les chaudières : hausse du prix des énergies fossiles, primes « Coup de Pouce », annonce de la transformation du parc fioul fin 2018, etc.

Un signe qui témoigne de cette nouvelle envolée : Okofen France a réalisé une très bonne année 2019 , a ouvert une nouvelle plateforme dans l’ouest du pays et ses agences régionales publient régulièrement des offres d’emplois.


 

Analyse du marché
 


De nombreuses actualités ou sujets pourraient nous permettre d’analyser l’évolution et la vie de ce marché :

- hivers doux à répétition,
- lobbying pour la défense des énergies conventionnelles comme l’électricité ou le gaz (primes, renouvellement, etc.). Ce dynamisme pour défendre l’électricité produite à partir du nucléaire se résume en un chiffre : en France, en 2019, plus d’un million de pompes à chaleur (PAC) ont été commercialisées. Cela risque de créer des tensions vis-à-vis de la demande d’électricité risquent de voir le jour dans les prochaines années lors de périodes estivales caniculaires.

Il est intéressant de rappeler ici, que le chauffage au bois bûche et aux granulés de bois est un allier idéal du chauffage électrique conventionnel. L’appoint « bois » est d’ailleurs sélectionné par de nombreuses collectivités régionales et locales.  

 

Alors qu’en avril 2019, le Premier Ministre annonçait un vrai big-bang desaides publiques à la rénovation énergétique pour 2020, on s'attendait à ce que les français profitent fortement des aides disponibles en 2019 avant une redistribution des cartes pour 2020.

En effet, par le passé, on a pu vérifier que beaucoup de ménages  se ruaient dans les magasins de chauffage en fin d'année lorsqu'une baisse des aides était annoncée.

En 2019 cet engouement n'a pas eu lieu, le dernier trimestre de l’année 2019 a été relativement calme alors que le Gouvernement planchait sur la mise en place de « Ma Prime Rénov’ » nouveau dispositif national d’aides financières, orchestré depuis le premier janvier 2020 par l’Agence NAtionale de l’Habitat (ANAH). 


 

Et pour l’avenir ?
 


Au début des années 2010, l’ADEME avait travaillé sur une trajectoire permettant de commercialiser plus de 600 000 appareils par an afin d’atteindre l’objectif de 9 millions de ménages équipés d’un appareil de chauffage au bois, à l’horizon 2020. Cet objectif, ne sera pas atteint, puisqu’à l’heure actuelle 7  à 8 millions utilisent un poêle, insert, une cuisinière ou chaudière.

 

Toutefois, les pouvoirs publics continuent d’encourager le chauffage au bois dans les maisons individuelles des français, notamment dans le cadre de la Loi de programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) avec un objectif de plusieurs millions de ménages supplémentaires utilisant le bois d’ici à 2023.


Le chauffage au bois est l’énergie renouvelable préférée des français. Elle est "propre", génératrice d'emplois locaux et économique. Il est du devoir de l’administration à la fois
- de massifier le développement du parc en convaincant de nouveaux utilisateurs
- et d’inciter au renouvellement des plus vieux appareils.


 






2020-06-09 20:10:59
retour aux actualités chauffage au bois

Donnez votre avis :

Votre Prénom * :
Votre Nom :
Votre Email * :
Votre Département (en chiffre) * :
Votre Appareil de chauffage :
Votre Commentaire (400 caractères max - lien non autorisé) * :


Un service du réseau
réseau chauffage au bois
(c) Tous droits réservés CanoP
Conditions générales & mentions - Contact - Cookies

S'équiper
poelesabois.com
s'informer sur les appareils
de chauffage au bois ...
cheminee.net
s'informer sur les cheminées ...

s'approvisionner
bois-de-chauffage.net
trouver un vendeur de bois près de chez
vous et comparer ...
allobois.com
commander bois et granulés en ligne ...

entretenir
alloramonage.fr
Entretenir votre appareil ...