Chauffage bois & qualité de l’air au Royaume-Uni vus par Hugh WELLS de Charnwood


Hugh Wells


Nous pouvons avoir l’impression que la pollution atmosphérique est causée par le chauffage au bois. La filière française et européenne s’en défend, comme le mentionnait Bioenergy Europe dans nos colonnes. Qu’en est-il du chauffage au bois et  de la pollution atmosphérique sur une île ? Rencontre avec Hugh WELLS, Président Diecteur Général de Charnwood, fabricant anglais de poêles à bois installé au sud du Royaume-Uni, à Newport, sur l’Ile de Wight.

 

 

On le sait, le chauffage au bois mal utilisé est vecteur d'émissions polluantes dans l'atmosphère. Cette problématique est connue en France  et partout en Europe. Pouvez-vous nous dire ce qu'il en est au  Royaume-Uni ?



C'est également un sujet d'actualité au Royaume-Uni. Au sein du SIA, le Syndicat des fabricants d’appareils de chauffage au bois, nous mettons maintenant en avant les appareils à combustion propre au travers de la marque "Eco Design Ready". Cette démarche a été initiée au parlement britannique à Westminster ce qui a permis d’avoir le soutien de la classe politique et a été très bien perçue par le public britannique.


 

 

Quelle est la part au Royaume-Uni des émissions polluantes liées au bois en  comparaison de celles liées au transport, à l'industrie ou à  l'agriculture ?



Officiellement, le chiffre qui circule est de 38 %, mais il est largement surévalué. En effet, il vient d’une enquête sur l’utilisation du bois qui indiquait que tous les ans 6 millions de tonnes de bois sont brûlés. Ce chiffre est contesté par l’ensemble de la profession, et même le gouvernement n’y croit pas. D’autres études suggèrent plutôt l’emploie de 1,87 million de tonnes de bois brûlé chaque année, ce qui ramènerait la contribution non plus à 38%, mais à 11-13%.


A cela s’ajoute le fait qu’une partie minime seulement de cette pollution est attribuable aux poêles car en grande majorité ce sont les feux de broussaille (brûlage des déchets verts) et les foyers ouverts qui contribuent à cette pollution. Donc notre message est que, bien qu’il y ait effectivement un impact du chauffage au bois sur la qualité de l’air, il est primordial que les chiffres avancés soient précis afin que l’ensemble de la profession puisse aller de l’avant.


De plus, grâce à une étude réalisée par le SIA, nous savons que les appareils « Eco Design Ready » émettent 10 fois moins de particules que les appareils d’ancienne génération. Leur impact sur la qualité d’air est donc minime.


 

 

Le chauffage individuel au charbon est-il encore très répandu (ventes annuelles, renouvellement et utilisation) ?


Oui, nous n’avons pas forcément les volumes exacts mais c’est clairement encore une réalité dans le Nord de l’Angleterre et au Pays de Galles.

Ceci s’explique par le fait que ce sont des régions qui ont historiquement beaucoup eu recours au charbon. Ce qui n’est pas le cas en France, et pourtant le fait que l’on puisse brûler du charbon dans nos poêles à bois apporte un bénéfice très concret aux utilisateurs français.

Le charbon ayant un pouvoir calorifique bien plus élevé que le bois, un poêle capable de brûler du charbon aura une résistance bien plus grande aux hautes températures. Nos appareils dureront donc plus longtemps.


 

 

Les villes du Royaume vivent-elles des pics de pollution aux  particules comme c'est le cas en France ?



Oui, surtout le 5 Novembre lorsque partout dans le pays des feux de joies sont allumés pour la fête nationale (Pour l’anecdote, il s’agit de la commémoration de l’incendie manqué du parlement par Guy Fawkes) !

Plus sérieusement, il est intéressant de noter que la qualité de l’air est une préoccupation au Royaume-Uni depuis très longtemps.

En effet, en 1963, le gouvernement introduisit le « Clean Air Act » dans les villes les plus polluées. Pour pouvoir y être installés, les poêles à bois devaient déjà respecter des niveaux de performances particuliers.

 



Quelle est la position du syndicat professionnel (SIA) quant à ces  problématiques de pollution atmosphériques ? Quelles sont leurs  positions, recommandations ou actions ?



Au SIA, nous avons adopté une démarche constructive et nous prônons le remplacement des anciens appareils par des appareils vertueux. C’est pourquoi nous avons lancé la marque « SIA Eco Design Ready », qui permet aux utilisateurs d’identifier clairement et simplement les appareils qui sont dès à-présent conformes aux futures normes Eco Design, dont l’entrée en vigueur est programmée pour 2022.

Nous allons aussi bientôt lancer un nouveau marquage qui améliore les performances Eco Design de près de 30 %.

Le SIA soutient également une étude affinant les chiffres actuellement diffusés sur l’impact du chauffage au bois sur la qualité de l’air.

 

 


Des aides financières, pour renouveler le parc de chauffage  individuel, existent-elles au UK ? Si oui, le chauffage au bois est-il  éligible ?



Il existe effectivement des aides financières pour le solaire, l’éolien et la biomasse. Mais il n’y a pas d’aide spécifique pour les poêles à bois.

 


 

Vous êtes le PDG de Charnwood. Vous commercialisez des poêles  rustiques fonctionnant au bois bûche. Pouvez-vous nous présenter vos principales nouveautés qui seront commercialisées dans les prochains  mois sur le marché français et nous préciser en quoi ces produits sont  performants d'un point de vue énergétique mais surtout environnemental ?



L'impact environnemental est un enjeu majeur depuis longtemps chez nous. C’est pourquoi tous nos poêles sont conçus et fabriqués dans notre usine, en Angleterre. On dit souvent aux personnes qui viennent visiter l’usine que nous maîtrisons « la matière première  jusqu'au produit fini ».

Nous cherchons toujours des circuits d’approvisionnement le plus courts possibles. Ceci afin de minimiser notre impact sur l’environnement.

Nous avons aussi toujours beaucoup investi dans la recherche et développement. Nous pouvons le faire car nous sommes une société familiale indépendante, nous faisons donc les choix stratégiques d’investissement que nous voulons. Nous pensons que la réglementation Eco Design est une très bonne chose, mais cela représente un vrai défi. En soit, être conforme aux performances demandées n’est pas le plus difficile. La vraie difficulté est d’être à la fois conforme et de continuer à offrir un feu spectaculaire et facilement contrôlable.


Sur les 5 dernières années, nous avons énormément investi dans notre technologie de combustion « BLU » et nous sommes aujourd’hui heureux d’être dans une position où nous pouvons toujours offrir à nos clients une flamme superbe à regarder, tout en dépassant les objectifs de performance d’Eco Design de près de 50 %.

Ceci est très important pour nous car nous avons à cœur le respect de l’environnement et l’amélioration de la qualité de l’air, et nous sommes persuadés que Charnwood a un rôle à jouer en incitant ses clients à remplacer leurs appareils d’ancienne génération par un appareil équipé de la BLU Technologie.

Bien sûr nous ne nous arrêtons pas là, et pour poursuivre sur notre lancée après l’arrivée du nouveau Charnwood « Aire » sur le marché, nous avons encore beaucoup de projets dans nos cartons pour alimenter la rubrique nouveautés dans les prochaines années ! Rendez-vous à Progetto Fuoco 2020.

 






2020-01-21 14:04:07
retour aux actualités chauffage au bois

Donnez votre avis :

Votre Prénom * :
Votre Nom :
Votre Email * :
Votre Département (en chiffre) * :
Votre Appareil de chauffage :
Votre Commentaire (400 caractères max - lien non autorisé) * :


Un service du réseau
réseau chauffage au bois
(c) Tous droits réservés CanoP
Conditions générales & mentions - Contact - Cookies

S'équiper
poelesabois.com
s'informer sur les appareils
de chauffage au bois ...
cheminee.net
s'informer sur les cheminées ...

s'approvisionner
bois-de-chauffage.net
trouver un vendeur de bois près de chez
vous et comparer ...
allobois.com
commander bois et granulés en ligne ...

entretenir
alloramonage.fr
Entretenir votre appareil ...