Axel RICHARD,Flamme Verte, la qualité en ligne de mire


 
 
Echange avec Axel RICHARD, Responsable et animateur du label de qualité du chauffage domestique au bois "Flamme Verte". Ce label est géré par le Syndicat des énergies renouvelables en collaboration avec l’Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME).

Rappels sur le label, évolutions et projections sur le marché du chauffage au bois, il nous dit tout sur la première énergie renouvelable de France.
 

 
Pouvez-vous nous faire un petit « rappel » sur ce qu’est le label Flamme Verte ?

 
Flamme Verte, historiquement, c’est l’engagement des industriels français du chauffage au bois à concevoir et promouvoir des appareils de chauffage au bois performants d’un point de vue énergétique et environnemental.

Aujourd’hui, plus de 100 marques commerciales européennes sont membres du label.

Dans le courant des années 2000, le label Flamme Verte français a ouvert ses portes aux acteurs européens de la profession dans le but de promouvoir de concert la première énergie renouvelable de France, adoptée par près de 8 millions de ménages français.

Ces entreprises fabriquent des appareils indépendants (poêles, cuisinières et inserts) et/ou des chaudières domestiques. Les appareils labellisés peuvent fonctionner au bois bûche, aux granulés de bois, aux bûches densifiées ainsi qu’à la plaquette forestière pour quelques chaudières automatiques.
 

 
Quels sont les objectifs recherchés par la profession concernant ce label ?

 
Les objectifs recherchés par la profession pour le label Flamme Verte sont les suivants :

- Promouvoir l’utilisation du bois, à des fins de chauffage, dans des appareils toujours plus performants dont la conception répond à un cahier des charges exigeant autant pour ses critères énergétiques qu’environnementaux

- Tirer la profession vers le haut, promouvoir les métiers et les professionnels depuis la fabrication jusqu’à la vente de combustibles de qualité en passant par les métiers de l’installation et de l’entretien

- Améliorer la qualité de l’air et réduire la pollution atmosphérique pouvant être causée par le chauffage au bois. A noter qu’il est important de remplacer les vieux appareils installés avant l’an 2000 (un vieil appareil émet jusqu’à 30 fois plus de particules qu’un appareil récent)

- Promouvoir les bonnes pratiques auprès de l’utilisateur final : choisir un appareil performant, le faire installer par un professionnel « RGE », utiliser un combustible de qualité, allumer sa flambée au bois bûche en utilisant la technique de « l’allumage par le haut », faire ramoner deux fois par an le conduit de fumée par un professionnel. 

 
 
Avec l’entrée en vigueur de l’étiquetage énergétique, quel est l’avenir du label ?

 
Ah ah, ça c’est une bonne question !
L’avantage aujourd’hui du label c’est qu’il y est la seule démarche nationale en Europe à promouvoir le chauffage au bois qui effectue des contrôles sur les performances annoncées des produits.

Chaque année plus de 40 produits sont retestés dans des laboratoires et les résultats obtenus sont comparés avec ceux annoncés par les industriels.

En interne, on réfléchit également à changer quelque peu le périmètre de fonctionnement du label puisque selon nous, le label Flamme Verte est amené à évoluer dans les prochaines années pour être toujours autant pertinent alors que les étiquettes énergétiques sont entrées en vigueur au début de l’année 2018 et qu’une directive sur les performances environnementales des produits (Ecodesign) doit entrer en vigueur en 2022. 
 

 
Quelle est votre vision du marché du granulé de bois en France ?

 
Le marché du poêle à granulés de bois est en pleine expansion depuis le début des années 2010 et en plein boom depuis quatre années pour atteindre plus de 130 000 ventes l’année dernière selon Observ’ER.
 
Les industriels français sont à un tournant stratégique concernant ce type de produits, ils doivent monter en compétence afin de répondre au marché qui s’oriente de plus en plus vers ces appareils capables de fonctionner en autonomie plusieurs jours. 

 
 
Avez-vous des informations sur le futur pour le CITE pour l’année 2019 ?

 
Logiquement vu comment le sujet évolue, le futur Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique (CITE) s’orientera, début 2019, vers une prime fixe en remplacement du pourcentage de 30 % sur le prix de l’appareil.

Nous sommes actuellement en discussion avec les pouvoirs publics pour faire en sorte qu’ils basent les critères d’éligibilités à cette future prime au niveau des performances de la classe « 6 étoiles » du label. 
 
Toutefois, à ce jour, aucune information ne nous est parvenue concernant ces modalités techniques et le niveau de cette prime. Nous aurons de l’information à partir de la fin septembre et du début de l’examen de la loi de finances pour l’année 2019. 
 

 
Quels sont les prochains enjeux liés au chauffage domestique au bois ?

 
Les enjeux pour le chauffage domestique au bois sont les suivants :
 
- Appuyer le développement du parc installé et en fonctionnement.
A l’heure actuelle, près de 8 millions de ménages français sont équipés d’un appareil de chauffage au bois. Nous espérons atteindre l’objectif du Grenelle de l’Environnement qui envisageait la barre de 9 millions de ménages à l’horizon 2020. Nous lançons un appel aux français non-équipés : « Un chauffage au bois c’est performant, écologique et surtout économique. Le chauffage au bois est l’énergie la plus économique devant le gaz, l’électricité et le fioul ! »

- Dynamiser le remplacement des vieux appareils par des plus performants. Les foyers ouverts et les appareils installés avant l’an 2000 dès lors qu’ils sont utilisés régulièrement à des fins de chauffage doivent être remplacés par des appareils de nouvelle génération. Des aides financières existent pour inciter ce renouvellement, de plus, un appareil de nouvel génération permettra également de réduire la consommation en bois bûche !  

- Faire en sorte que les bonnes pratiques (allumage par le haut, entretien régulier par l’utilisateur et un professionnel, utilisation d’un bois bûche ou d’un granulé de qualité) se répandent partout en France auprès des utilisateurs 
 
Il n’y a que des avantages à privilégier le chauffage au bois !


 
Pour plus d'information voir le Site de Flamme Verte : www.flammeverte.org 





retour aux actualités chauffage au bois

Donnez votre avis :

Votre Prénom * :
Votre Nom :
Votre Email * :
Votre Département (en chiffre) * :
Votre Appareil de chauffage :
Votre Commentaire (400 caractères max - lien non autorisé) * :


Un service du réseau
réseau chauffage au bois
(c) Tous droits réservés CanoP
Conditions générales & mentions - Contact - Cookies

S'équiper
poelesabois.com
s'informer sur les appareils
de chauffage au bois ...
cheminee.net
s'informer sur les cheminées ...

s'approvisionner
bois-de-chauffage.net
trouver un vendeur de bois près de chez
vous et comparer ...
allobois.com
commander bois et granulés en ligne ...

entretenir
alloramonage.fr
Entretenir votre appareil ...