Réguler les poêles de masse avec Régul'Thor de Hiemstra


regulthor

Les efforts de fabricants pour répondre aux exigences de la "Règlementation Technique 2012" sont nombreux. On l’a vu avec le IHS Autopilot de Hwam et Seguin, et une fois n’est pas coutume, c’est un fabricant  français de poêle de masse qui montre la voie, Hiemstra en l’occurrence.
 

  • Rappelons rapidement l’intérêt des poêles de masse :

 Ce sont des appareils qui pèsent plus de 1 tonne et qui accumulent la chaleur d’une flambée de quelques heures afin de la restituer doucement et longtemps, pendant  8 à 24 h selon les cas
(voir notre dossier ici).
 

  • Principe du Regul’Thor

Hiemstra annonce donc la sortie de son système Regul’Thor. Il est basé sur 2 dispositifs :
-    Une boitier contenant les écrans thermiques motorisés est posé sur le poêle de masse
-    Un système électronique permettant de programmer la montée et la descente des écrans thermiques en fonction de plages horaires définies par l’utilisateur, de la température désirée et les informations remontées par la sonde de température située dans la pièce.
Si le poêle stocke comme d’habitude la chaleur,  il va en revanche la laisser sortir par les parois, plus ou moins viteselon les besoins. La régulation influence  donc la  courbe de restitution comme l’indique l’image ci-dessous sans toutefois être en mesure de complétement la maitriser (comme tout appareil à inertie).
Supposons par exemple que la température de l’habitation est supérieure à celle désirée, les écrans vont descendre le long du poêle et la plupart de la chaleur va rester stockée dans le poêle.
Si la température de l’habitation est inférieure à celle désirée, les écrans vont remonter afin de permettre à la chaleur de sortir plus vite  du poêle, sous réserve tout de même de faire une flambée par 24 heures pour recharger  le poêle !
 

  • Interview avec Hélène Marchand, responsable Hiemstra
     

- Pouvez-vous nous indiquer quel avantage procure Regul’Thor ?
« Regul’Thor agit comme un véritable écran thermique entre le poêle et son  environnement. Il permet de réguler la puissance restituée par l’appareil en fonction des besoins, sans rien sacrifier  au plaisir du feu ni aux performances du poêle, pour encore plus de confort et d’économies de bois.
Dans une maison bien isolée c’est, selon nous, le meilleur moyen de se faire plaisir avec une belle flambée sans « mourir de chaud ! »


- Pourquoi proposer cette solution?

 «  Nos poêles de masse offrent déjà une régulation « naturelle »  car ce sont de gros poêles qui, après une montée rapide en température, chauffent doucement et longtemps. Si on fait une flambée de 6 Kg de bois en fin de journée, l’appareil va emmagasiner puis restituer  environ 24kWh. Il va restituer ces 24 kWh sur  24h de façon assez lisse, soit, en moyenne, 1kWh par heure ou 1 kW ( = puissance moyenne  restituée).

En cas d'ensoleillement important dans l'après midi, la courbe de restitution sera au plus bas. Il n'y aura donc pas de surchauffe due au poêle.
Pour obtenir 2 ou 3 fois plus de puissance, il suffit de brûler 2 ou 3 fois plus de bois !
Ce niveau de puissance (1 à 3 kW) convient bien à une maison bien isolée correspondant aux exigences de la RT 2012.

Mais la RT2012 n’a pas été pensée pour les poêles de masse qui représentent moins de 1% du marché national des appareils de chauffage à bois. Et comme cette règlementation exige une régulation automatique pour toutes les constructions neuves,  nous avons été  « contraints » d’innover afin de permettre aux usagers qui le souhaitaient, d’intégrer un poêle de masse dans leur projet de maison. C’est chose faîte avec Regul’Thor ! Avec ce système nous répondons pleinement aux exigences de cette RT. »


- Quel cheminement vous a amené à trouver cette solution ?
« Certains fabricants proposent des systèmes de régulation qui agissent en contrôlant ce qui entre dans l'appareil : le combustible (par exemple les poêles à granulés ou à chargement automatique), ou l'air comburant (Woodbox, Rika tronic, HWAM,...).
En ce qui nous concerne, nous avons attaqué le problème par l'autre extrémité : nous avons choisi d'agir sur ce qui "sort" de l'appareil, à savoir la chaleur ou puissance restituée de façon à agir véritablement sur la température de la maison et ce, sans risquer de dégrader la qualité de la combustion. »


- Un conseil à donner aux usagers par rapport à cette solution ?
« Bien entendu, le poêle de masse doit être situé dans un endroit stratégique et la maison doit être suffisamment ouverte pour que la chaleur se répartisse bien. Sa puissance restituée doit correspondre aux besoins définis par l’étude thermique et l’utilisateur doit s’assurer qu’il sera disponible 1 fois par jour pour faire du feu dans son poêle ! »

 

 

Comparaison avec et sans Regul’Thor

 

 

 

 






retour aux actualités chauffage au bois

Donnez votre avis :

Votre Prénom * :
Votre Nom :
Votre Email * :
Votre Département (en chiffre) * :
Votre Appareil de chauffage :
Votre Commentaire (400 caractères max - lien non autorisé) * :

Partenaires





Un service du réseau
réseau chauffage au bois
(c) Tous droits réservés CanoP
Conditions générales & mentions - Contact - Cookies

S'équiper
poelesabois.com
s'informer sur les appareils
de chauffage au bois ...
cheminee.net
s'informer sur les cheminées ...

s'approvisionner
bois-de-chauffage.net
trouver un vendeur de bois près de chez
vous et comparer ...
allobois.com
commander bois et granulés en ligne ...

entretenir
alloramonage.fr
Entretenir votre appareil ...