RECHERCHER

Bilan Flam'Expo: Les exposants et les tendances du marché




Le salon Flam’Expo de Lyon est un des 2 ou 3 salons clés autour du chauffage au bois en France (avec Bois Energie à Nantes et la Foire de Paris).
Ce salon, au delà des nouveautés qui y sont présentées, permet de repérer les tendances qui se dessinent.


Parlons d'abord des présents et absents

L’édition de  2014 aura permis de remarquer l'arrivée de "nouveaux acteurs" comme Eco Forest, Solzaima, Clementi et Cola (majoritairement actifs autour des granulés) qui n’ont pas fait dans la demie mesure avec des stands imposants.

On notera aussi
- la présence de Richard Le Droff du groupe Supra qui semble vouloir relancer cette marque dédiée aux magasins spécialisés (comme l’avait annoncé son DG lors de l’ interview qu’il nous avait accordée)
-  et le retour du fabricant Wanders en France via un nouveau réseau de distribution.
 

On a aussi noté l’absence d’acteurs reconnus comme Invicta (qui se tourne plutôt vers la franchise en recrutant des commerçants non spécialisés), Stuv ou Hase. Entre autres.
 

Parlons des tendances...

- Profusion de l’offre
Globalement on retiendra de ce salon une profusion d’offre à en perdre la tête. On se serait cru au salon européen Progetto Fuoco…Des stands partout…trop pour en faire le tour et se faire une idée des produits de chacun.

D’Italie, venait Cola (Ferroli) qui en impose avec 200m2 de stand presque à l’égal des leaders MCZ, Palazzetti et Edilkamin, Italian Camini (ITC la marque low cost d’Edilkamin). En plus de Colas nous avions Clementi, Cadel, Aestus Design, Royal…
Pour les cuisinières à bois, c’est le stand de Manincor qui en imposait, concurrencé par KLover et Rizzoli.
D’ Espagne:  nous venaient Eco Forest, Lacunza et  Bronpi
De France: Richard Le Droff, France Flamme, Fabrilor, Orchel (Arpegy)
Portugal : Paterno, Solzaima  avec les voisins espagnols d’ Eco Forest
Belgique : Max Blank, B&Gonay
Serbie : Alpha plan qui déclare une production de 150 000 poeles par an
Pologne : Kratki important fabricant qui s’est implanté en France, MZ via ScandiVarme et un poele à pellets Zephyr très élégant.

Je n'ai mentionné là que les acteurs qu'on n'a pas l'habitude de voir. Les acteurs clés du marché étaient bien là eux aussi (Jotul, MCZ, Romotop, Godin, Charnwood, Dovre, Lohberger, Okofen, Froling...et tant d'autres !)
 

Le consommateur au pouvoir : le poêle dont on est le héros
C’est une autre tendance que nous avons repérée. Les fabricants mettent le client au cœur de l’expérience du chauffage. Cela avait commencé avec le choix croissant de matières, de couleurs et de modèles.  Comment aller plus loin ?

Les fabricants donnent à leurs clients les outils de commande pour que l’appareil répondent au doigt et à l’œil. C’est notamment vrai avec les poêles à granulés commandés à distance d’Ecoforest et de Palazzetti.
C’est vrai aussi vrai pour les poêles à bois de Speetbox de la société Speeta ou le système  IHS de Seguin/Hwam. Dans cette veine, Edilkamin propose en option une vanne thermostatique pour le contrôle de la combustion.

Cette tendance s’exprime aussi au travers des jeux de modulation : Construisez le poêle que vous voulez en mettant tout autour un banc, un zone de rangement, un aquarium (oui!) ou une masse pour accumuler de la chaleur.  A cette fin, voir le Speetbox, les produits Skantherm, et le modèle Brian de Palazzetti en version granulés.


Gaz ou granulés ?
Le gaz répond aussi à ce besoin de commander / programmer. Il satisfait par ailleurs le besoin de décorer et celui de faire des économies (notamment si le prix des pellets augmentent trop, même s’il reste avant tout une alternative au fuel et à l’électricité. Plus d’info sur le site embryonnaire Poelegaz.fr).

Dovre propose ainsi une gamme déjà large de poeles à gaz  (425GA 725GA traditionnel, Vintage GA et Astroline4 GA dans le style contemporain).
Seguin (avec des appareils en démonstration sur le salon) et Stuv (par communiqué) ont eux annoncé le lancement d'une gamme de poêles à gaz.
 

Petits prix
Mais sur un marché en pleine crise, et dans un cadre concurrentiel compliqué (la grande distribution qui prend des parts de marché, des acteurs sur Internet qui communiquent sur des poeles granulés à 500€…, des distributeurs spécialisés sollicités par de nombreuses marques comme le prouve ce salon), la capacité à afficher des petits prix est clé.
Des acteurs comme Seguin ou Jotul l’ont bien compris en lançant des produits de qualité a 1500€ alors que ces marques haut de gamme ont habitué le marché à des niveaux de prix plus élevés.  
C’est dans ce contexte qu’il faut analyser le lancement de la marque ITC. Les produits de ITC sont un moyen de vendre des produits Edilkamin moins finis et donc moins chers pour reprendre des parts de marché à Internet et à la GSB.
 

Multi...
Un poele à la fois pellet et hydro : Modèle Ermione ou Sphere de Palazzetti
Le poele bois ou granulé d’Edlkamin et son Denny de 10Kw
La cheminee mixte bois/granulés ET hydro de Palazzetti (modèle Manhattan)…
Les produits s’enrichissent de fonctionnalités pour s’adapter à des besoins de plus en pointus et divers… quitte à brouiller les pistes.



Les fabricants gèrent des produits en plus en plus complexes pour répondre à des besoins aussi variés que pointus (en matère de décoration, fonctionnalités, performance, règlementation...); le tout dans un contexte économique difficile (encore plus délicat à gérer lorsqu'on atteint des records historiques de chaleur comme en  2014) avec une distribution de plus en plus diffuse (et pas toujours bien formée). Bref, ce n'est pas un métier simple (ni sans risques) !

A suivre; un article sur les nouveautés produits marquantes.

 





2021-11-19 11:12:40
retour aux actualités chauffage au bois

Laisser un commentaire ou poser une question :
Votre Prénom *
Votre Email *
Votre Département *
(en chiffre)
Votre Appareil de chauffage
Votre Commentaire *
(400 caractères max
- lien non autorisé)
Avec le soutien de :