RECHERCHER

Choisir un poêle selon son style et son habillage


On peut identifier 3 styles de poêles assez marqués :
- le style "moderne" ou "contemporain"
- le style "traditionnel" ou "scandinave"
- le style "cheminée"

Nous aurions pu ajouter le style "design" qui regroupe toutes les créations originales (et il y en a)  mais l'appréciation devient très vite personnelle !



Un poêle à bois de style moderne



Des formes arrondies et épurées, une ligne à la verticalité affirmée, un style métallique design et des performances très actuelles, font de ce type de poêles des appareils contemporains.
Ce style porte bien son nom : on parle alors de poêles modernes.

Un poêle à bois de style Un poêle à bois de style


Le poêle moderne se distingue de ses aïeuls, par des lignes plus engagées (plus verticales et longilignes), des matériaux  plus adaptés et des couleurs plus vives ; un peu à l’instar des carrosseries de voiture, les côtés se sont arrondies grâce à l’avancée technologique de l’industrie.

 

L’usage du poêle à bois a aussi basculé vers le ludique et la décoration, alors que ses prédécesseurs ne servaient strictement qu’au chauffage des habitations. Ils avaient donc un rôle fonctionnel, alors qu’aujourd’hui la vision du feu est souvent une valeur prioritaire du consommateur, avec  une volonté affichée de voir la flamme brûler la bûche, grâce à de grandes surfaces vitrées, au détriment du rendement et de la chaleur. Parce que l’esthétique et le rendement ont du mal à se marier.
 

Construit le plus souvent en acier ou en fonte, le poêle à bois est construit avec un souci d’esthétique, exacerbé par la concurrence des constructeurs qui se sont multipliés ces dernières années.

Les poêles à granulés ne sont pas exempts de cette modernité, bien qu’ils soient plus récents en termes de pénétration du marché.  Il n’est pas rare de voir aujourd’hui proposer des revêtements d’appareils interchangeables en couleur ou en matériaux.

 

 



Un poêle de style traditionnel


Poele de style traditionnel ou rustique ou scandinavePoele de style traditionnel ou rustique ou scandinave

Quand le charme des bons vieux poêles à bois d'antan se marie avec la technologie des chauffage bois d'aujourd'hui, cela donne le poêle traditionnel. Aussi appelé "poêle rustique" ou à tort "poêle scandinave", il apporte une touche particulière à la déco et beaucoup de chaleur dans la pièce.

Comment reconnaître un poêle traditionnel ? C'est simple, vous ne pouvez pas le manquer ! Il s'agit d'un petit poêle  posé sur quatre pieds. Autrement dit, c'est le poêle de nos grands-mères. Cette esthétique si particulière apporte un charme d'antan indéniable.

Sa petite taille, vous permet de l'installer n'importe où, à condition qu'il y ait un conduit de fumée!



Un poêle à bois dit "cheminée"


Poele style Poele style "cheminée" de TurboFonte en photo

A la recherche de nouveaux concepts et de nouveaux profils, les constructeurs ont inventé le « poêle-cheminée »

Le poêle-cheminée est un « hybride » qui présente à la fois, les caractéristiques du poêle et de la cheminée, avec cependant  plus de consanguinité avec le premier.

En effet, il offre un petit volume, prend peu de place ; il est amovible, gracieux, voire élégant…

Sur le plan technique, c’est un compromis entre la technologie du foyer fermé et celle du poêle à bois ; bien que la technologie des appareils de chauffage au bois soit pour ainsi dire identique, puisque toute innovation s’appliquant à l’un s’appliquera de fait à l’autre.

 

Alors, quel est l’intérêt ?
 

L’esthétique : C’est nouveau sur le plan du design, et ça peut plaire à une clientèle en recherche de nouveauté.
La vision du feu est bonne, mais sur un seul plan : la façade ; alors qu’un poêle « trois-faces- vitrées » offrira un panoramique bien plus spectaculaire.  Son habillage peut être en acier (laqué sur certains modèles), mais aussi à l’état naturel en toute sobriété, le faisant ressembler à un poste télévision avec un écran 16/9ème.  
 

La puissance : Sur le plan technique, qu’ont fait les constructeurs ?
Ils ont pris un insert de cheminée, l’ont habillé, l’ont équipé d’un pied, et le tour est joué.
Un foyer fermé est large et profond. Il est par nature plus puissant qu’un poêle parce qu’on peut y mettre beaucoup plus de bois.
Seulement, ce sera toujours au détriment du rendement : plus l’espace dans la chambre de combustion est  large, plus la chaleur du feu aura de difficulté à chauffer les parois du foyer, donc à transmettre ses calories à la pièce .
Pour illustrer le propos, il suffit de craquer une allumette et d’y rapprocher le doigt. On s’aperçoit que la flamme n’est pas assez puissante pour transmettre sa chaleur, si on ne la rapproche pas suffisamment.
C’est exactement le même principe pour un appareil de chauffage, plus la chambre de combustion est grande et large, plus la chaleur aura de mal à se transmettre à la paroi.



L'habillage du poêle


En fait de style, nous avons surtout parlé de forme jusqu'à présent. L'habillage de l'appareil est aussi un élement qui va influencer le style...mais pas seulement :
 
 
Avec leur design de plus en plus soigné, les poêles à bois sont des appareils de chauffage et ou de cuisson qui s’intègrent facilement dans l’habitat intérieur et deviennent de véritables objets de décoration. Pourtant l’habillage d’un poêle à bois n’est pas seulement une question d’esthétique mais c’est aussi une question de mode de diffusion de la chaleur.

En effet, le choix de l’habillage a une conséquence directe sur le confort (chaleur par rayonnement et ou par convection) et sur l’utilisation du poêle ( montée en chaleur de la pièce et inertie de l'appareil). Pour faire le bon choix, nous vous présentons donc ci-dessous les différents types d’habillage, leurs avantages et inconvénients ainsi que quelques conseils d’utilisation.
 

  • Les différents types d’habillage :

Les poêles à bois peuvent avoir différents types d’habillage : en pierre, en céramique ou en acier ou en fonte. L’habillage constitue une enveloppe autour du corps de chauffe. Chacun de ses types d’habillage a sa propre particularité calorifique. 
L'habillage permet de chauffer plus ou moins longtemps du fait de l'inertie des matériaux d’accumulation qui le composent.
Cela ne veut pas dire que le poêle à bois va chauffer plus, mais plutôt qu’il va dégager la même quantité de chaleur de manière plus ou moins espacée dans le temps. Les changements de températures sont lissés dans le temps : la température monte et descend plus ou moins vite selon le type d’habillage.

A noter :
 un poêle avec revêtement en pierre stéatite ne peut être qualifié de poele de masse...Un manteau avec un col en fourrure n'est pas un manteau de fourrure...


1° Poêles à bois en pierre

- Avantages

Le poêle à revêtement en pierre a l’avantage d’une meilleure gestion de sa capacité de chauffage. Il est en mesure de stocker et de restituer sa chaleur avec l’inertie nécessaire pour la faire durer le plus longtemps possible, en émettant un rayonnement beaucoup plus doux et plus durable que l’acier : un peu à l’image du travail d’un sablier. 

On peut relever également que la pierre stéatite a des vertus isolantes au toucher. En effet, elle rejette en surface une poudre blanchâtre qui se dépose sur la peau à son contact. Cette poudre absorbe l'humidité des doigts, atténuant ainsi le contact direct entre la source de chaleur et la peau, ce qui permet d’éviter des brûlures à l'épiderme, ce qu’on appelle " l’effet fer à repasser "

- Inconvénients

La montée en température de l’appareil sera assez lente du fait de l’inertie de la pierre ; ces poêles vont donc mettre plus de temps à chauffer , même s’ils s’inscrivent plus avantageusement dans la durée dans un second temps.  

Par ailleurs, à la différence d’autres modèles plus classiques, ces appareils offrent moins de choix de coloris. L’aspect peut paraître aussi un peu monolithique d’un premier abord, et on peut lui reprocher sa couleur un peu terne : celle de la pierre naturelle... ou son prix plus élevé.


La pierre, c’est le chauffage par rayonnement par excellence : la chaleur douce et  agréable. Si ce n’est le prix, c’est le meilleur compromis. 

 

2° Poêles à bois en céramique
 

La céramique est un produit 100% naturel constitué d'argile blanche, d'argile réfractaire, de quartz et d'eau. On parle aussi de poêles de faïence (la faïence étant un procédé de fabrication de céramique).

La céramique va agir comme un accumulateur : c'est-à-dire que la quantité de chaleur sera proportionnelle à la masse de céramique du poêle.

Petite précision : un poêle de masse comme un poêle en céramique ou un poêle en fonte, est dit « poêle à inertie » lorsqu’il est capable de stocker suffisamment  de chaleur pour la restituer de manière lente.

Seulement, il ne faut pas se laisser bluffer par cette terminologie…L’habit de faisant toujours pas le moine,  ce n'est pas parce qu'on rajoute quelques kilos à un appareil, qu’il deviendra un poêle de masse. Cependant, plus il aura de poids, plus il aura d’inertie.

- Avantages

Les poêles en céramique ont une meilleure inertie que les poêles en fonte, mais moins bonne que les poêles en stéatite. La chaleur est qualitative, puisqu’il s’agit de rayonnement.  Suivant les marques, le choix des couleurs est plus diversifié, ainsi que le design.

-    Inconvénients

L’inertie des poêles en céramique est de moins bonne qualité que celle des poêles à bois en stéatite.

 

3° Poêles "nus" en acier et fonte


Les poêles à bois en acier chauffent principalement par convection.

La température extérieure du poêle est plus élevée et chauffe l’air devant l’appareil. Les poêles à bois en acier sont plus légers, contrairement à ceux qui sont en fonte, et pourront  facilement s’installer dans des endroits de la maison où le sol ne peut pas supporter un certain poids (par exemple à l’étage).

- Avantages

Le poêle en acier monte vite en température,  peut atteindre des pics très élevés, puis redescend assez rapidement si on ne réalimente pas le poêle. C’est un avantage si on l’utilise occasionnellement.

Sur le plan du design, on peut se permettre plus de fantaisies, parce que c’est plus facile à travailler que la fonte. C’est plus moderne aussi, c’est moins fragile, et l’acier est moins cher en matière première pour les fabricants, ce qui n’est pas forcément ressenti sur la facture d’achat.

 Enfin, l’aspect de l’acier permet indéniablement de plus belles finitions que la fonte.

Le poêle en fonte, par contre, présente  un gros avantage : il a plus d’inertie, donc plus de rayonnement, et la chaleur sera de bien meilleure facture.  La température montera moins haut, mais sera plus diffuse dans le temps.

Elle conserve aussi l’aspect brut patiné des vieux poêles de nos aïeuls qui faisaient le bonheur des familles d’antan. Cependant, un poêle en fonte émaillé peut sans conteste offrir une très belle prestation, et les coloris sont très variés.

Inconvénients

Il n’y a pas ou peu de différence de durée de vie entre l’acier et la fonte, mais de toute évidence elle sera inférieure à celle de la pierre stéatite. 

La fonte, avec sa surface  un peu granuleuse, offre un aspect plus brut, moins bien fini à l’œil que l’acier ; sauf si ce dernier est émaillé.  

Le poêle en fonte ou en acier ne peut brûler toutes les essences de bois comme le ferait un poêle en stéatite, par exemple.  Si on n’y prend pas garde, on peut arriver à le faire fondre en ne mettant que du sapin, par exemple ; ce qui a pour effet de faire monter la température au-delà des prescriptions du fabricant. 

Un poêle en acier pourra se déformer sous un excès de température, et perdre ainsi de son étanchéité à l’air au niveau de la porte. La fonte ne se déforme pas, et c’est pourquoi les portes des poêles en acier sont souvent en fonte.

 Un poêle en fonte ne bougera pas, mais pourra éventuellement se fendre suite à un choc à haute température (bûches jetées dans le foyer par exemple).

Toutefois, qu’il soit fendu ou déformé, un poêle ne présente pas de danger immédiat pour les usagers.

 

  •  Recommandations d’usages

1°) Dans une maison où les habitants sont absents dans la journée, en chauffage d’appoint, on recommandera plutôt un poêle à bois en acier ou en fonte : les effets de la flambée seront plus rapides pour l’acier, mais la fonte conservera plus longtemps la chaleur dans la nuit.
Idem pour une résidence secondaire (pour des raisons budgétaires aussi).

2) En chauffage principal dans une maison, un poêle en fonte peut faire l’affaire s’il est bien adapté à la surface habitable (voir calcul de puissance).
Toutefois, il faudra être présent pour l’alimenter régulièrement, et le matin attendez-vous à un réveil en fraîcheur si la maison est mal isolée.
Le meilleur compromis en chauffage principal au bois reste le poêle en stéatite : parce que sa chaleur douce et résiduelle est  en mesure de perdurer jusqu’au matin. Néanmoins, si vous n’êtes pas présent dans la journée pour l’alimenter, ne prenez pas cette option : un poêle en stéatite doit fonctionner sans discontinuer pour donner entière satisfaction, et c’est bien trop onéreux pour se tromper sur l’usage de votre poêle.
Par ailleurs, il faut quasiment une demi-journée pour arriver à monter à température idéale un poêle d’une tonne, lorsque vous l’allumez la première fois.

 

 


NB : Pour les poêles à granulés qui permettent déjà la régulation automatique de la température de la pièce du fait de leur technologie, l'avantage de l’habillage est moins net.

 

 

POUR ALLER PLUS LOIN DANS LE CHOIX D'UN POELE A BOIS :

>> Choisir selon l'usage prévu ( avec les cas spécifiques du poêle mixte, du poele bouilleur, du poêle de masse)
>> Choisir selon la puissance nécessaire et les performances
>> Choisir selon la marque du fabricant  comme SparthermTurbofonteTermatechSkanthermCharnwood etc.
>> ou Faîtes votre sélection parmi des centaines d'appareils dans notre moteur de recherche !



COMMENTAIRE(S) :

Christian (01) le 11/01 :



installation complete car nous ne disposons pas de conduit.

Laisser un commentaire ou poser une question :

Votre Prénom *
Votre Email *
Votre Département *
(en chiffre)
Votre Appareil de chauffage
Votre Commentaire *
(400 caractères max
- lien non autorisé)
Avec le soutien de :