RECHERCHER

Choix de l'emplacement et pose du poêle à bois


 

Le choix de l’emplacement d’un poêle dans une habitation n’est pas toujours un exercice simple. Une position centrale est généralement idéale.

Voici les différents éléments à prendre en compte pour vous aider à déterminer l'endroit oû installer votre poêle à bois :



En fonction des conduits


Si les conduits de fumées sont existants...

...l’éventail des possibilités va être assez restreint. Le poêle devra se trouver à proximité de ces conduits.
 

Si les conduits d'évacuation des fumées n’existent pas...

...les contraintes réglementaires que nous énumérons dans les pages "sorties de toitures" et "conduits de fumée" peuvent limiter vos choix. Vous trouverez aussi des informations utiles sur le site de Poujoulat.fr .

L’idée générale , en dehors du respect des règles en vigueur, est de créer des conduits les plus verticaux possibles afin que la fumée s’échappe facilement.

Par exemple si une partie de votre toiture se trouve à proximité d’une maison voisine, la sortie de toit se fera de l’autre coté. Il est alors probable que le poêle devra se positionner non loin de la verticale de cette sortie de toit. Heureusement dans ce cas, des traversées de cloison et des changements de directions des conduits (appelés "dévoiements" et construits avec des « coudes »)  sont possibles.
 



En fonction des pièces à chauffer


Comment positionner votre poêle à bois ?

En général, on installera le poêle dans la pièce qu’il doit chauffer ou prés des pièces qu’il doit chauffer. "Elémentaire" mon cher Watson ;)

La répartition de la chaleur se fera d’autant mieux qu’il se trouve au milieu de la pièce.

Si l’appareil de chauffage doit chauffer des pièces en hauteur, mieux vaut le rapprocher de l’escalier (ou opter pour des récupérateurs ou des distributeurs de chaleur).
 

Penser à la circulation de l'air dans votre maison 

Mais mieux vaut placer son poêle dans sa maison en pensant au sens de circulation de la chaleur :
En effet, dans une habitation, la circulation de l'air ne se fait pas n'importe comment. Et la chaleur en est tributaire.

Il faut savoir que les constructeurs prévoient toujours (réglementation technique du bâtiment) que le sens de circulation de l'air s'opère des pièces dites "sèches" vers les pièces dites "humides". Autrement dit, l'air doit être acheminé par les chambres, le salon...via des réglettes d'entrée d'air au dessus des fenêtres, par exemple, vers la cuisine, la salle de bains, les WC...où se situe en principe une VMC.

A cela rien à redire, puisqu'il est normal que l'humidité et les odeurs ne passent pas dans les chambres ni la salle à manger avant de s'évacuer.

Du coup si votre poêle se trouve dans une entrée de cuisine, ou à proximité de votre salle de bains, cela explique pourquoi la chaleur ne remonte pas le courant: elle ne se déplace que par convection ou animée par une mouvement horizontal de circulation.

En théorie, la chaleur de la cuisine où de la salle de bain n'arrivera pas dans le salon, bien que ce ne soit pas toujours exact dans les constructions anciennes.

Malheureusement, si votre conduit est déjà posé  dans une entrée de cuisine, ou à proximité de votre salle de bains, il vous sera difficile de faire autrement, mais si vous devez en faire poser un, pensez-y...



En fonction des distances de sécurité


L’emplacement dévolu au poêle à bois doit aussi permettre de respecter des notions élémentaires de sécurité :
 

- Le poêle doit se trouver à bonne distance de parois combustibles.  Il doit respecter ce qu'on appelle " les distances de sécurité" (telles qu’indiquées dans la notice de l’appareil).
Le conduit de raccordement de l'appareil devra se retrouver à une distance de matériaux combustibles correspondant à 3 fois le diamètre du conduit avec un minimum de 375 mm.

A noter :  Quel que soit les murs (combustibles ou pas), il faudra toujours garder une distance minimum au mur telle qu’indiquée dans la notice du fabricant. Un poêle sert plus à chauffer le local que le mur à l’arrière de l’appareil !

- Si vous souhaitez diminuer cette distance de sécurité pour gagner de l'espace, il faut prévoir d'isoler convenablement les parois proches de l'appareil et du conduit :
* Si les parois du mûr sont combustibles, un mur en bois par exemple, il faudra protéger ces parois avec des matériaux incombustibles, en les séparant  du matériau inflammable par une lame d’air ou avec un isolant type laine de roche d’au moins 3 cm;
* si le plancher est combustible, on posera sous l'appareil une plaque d'acier ou de verre afin d'éviter tout risque de départ de feu.

- Il faut aussi protéger le sol. S'il est combustible (parquet, moquette, lino, etc.) il faudra placer le poêle sur une plaque en acier ou en verre et cette dernière devra bien dépasser la face avant de l’appareil. En effet, à l’ouverture de la porte de chargement il pourrait y avoir des projections d’escarbilles incandessantes.

- L'appareil de chauffage au bois doit se trouver sur un plancher capable de supporter son poids, c’est un élément déterminant quand on envisage d’installer un poêle de masse… Les 500 kg (ou plus) peuvent s’avérer dangereux pour un vieux plancher de bois en étage …

- On doit aussi éviter de placer les appareils à fort rayonnement (comme les poêles a bois qui montent en température et deviennent brûlants) là où une chute est possible (on évitera par exemple de mettre le poêle en bas d’un escalier).



En fonction de l'arrivée d'air


Bien comprendre le fonctionnement et l'importance de l'arrivée d'air pour votre chauffage au bois

 

Un poêle à bois consomme de  9  à 15 m3 d’air pour bruler 1kg de bois si bien que votre habitat peut "manquer d'air" rapidement. Il se retrouve alors mis en dépression (pression de l'air à l'intérieur inférieure à celle de l'extérieur ce qui entraine un appel d'air). 
Il est donc important que la pièce chauffée soit bien aérée (ou que le poêle soit étanche avec amenée d'air directe dans l'appareil).

C'est pourquoi la règlementation impose que tout appareil à combustion dispose d’une arrivée d’air.

Cas d'une grille d'arrivée d'air


La dimension de la grille d'arrivée d'air sera généralement de 50 cm2 pour les poêles et plus pour les inserts de l’ordre de 70 cm2 au delà.

Attention, si la grille d'aération est maillée, il faudra que sa surface soit de 100 cm2 afin que la zone de passage de l'air réelle soit bien de 50 cm2

Pour des raisons de confort, il est fortement recommandé  de placer le poêle non loin de cette arrivée d’air.

La grille de cette prise d'air extérieure sera positionnée de préférence face au vent. On va dire face au vent dominant...puisque le vent change selon son humeur. L'idée, bien sûr, est d'éviter qu'il arrive en sens inverse: par effet venturi, il aspirerait l'air du conduit au lieu de le remplir.

A noter : L’arrêté CO de 1969 sur les conduits de fumée précise que les grilles d’amenée d’air de combustion pour tous les poêles et les inserts fonctionnant exclusivement porte fermée doivent être non obturables (elles doivent rester ouvertes tout au long de l’année).

Cas d'une gaine d'amenée d'air

Poele avec prise d’air à l’extérieur avec conduits séparésPoele avec prise d’air à l’extérieur avec conduits séparés
L’air peut aussi provenir
- d'une amenée d'air directe et spécifique  donnant sur l’extérieur (toujours avec une ouverture face aux vents dominants si possible),
- un vide sanitaire s’il est ventilé ou un local adjacent (DTU 24.2-A du 23/02/09).
Dans ce cas il faut toujours se référer aux prescriptions du fabricant pour connaître la dimension de la grille d'arrivée d'air.

Cette famille d’appareils qui dispose d’une prise d'arrivée d'air directe (permettant de raccorder l'air extérieur avec la chambre de combustion) est appelée "poêles raccordables" voire "poêles conformes BBC" ou "poêles conformes RT 2012" (car ce type de poêles est exigé dans les maisons BBC "Bâtiment Basse Consommation" qui en plus d’être très bien isolées possède une étanchéité supplémentaire à l’air). 
Le dispositif en attente sur l’appareil est en général une petite  buse qu’il suffira de raccorder à l'extérieur à l’aide d’une gaine. Ces appareils, dans la mesure où ils sont effectivement raccordés suivant les indications de la notice, n’ont pas besoin de prélever l’air dans la pièce. Par contre, il faudra dans ce cas de figure bien respecter les indications données dans la notice de l’appareil concernant :
- le diamètre de la gaine (surtout pas plus petit), 
- la longueur de la gaine (le plus court possible),
- le nombre de coudes (le moins possible).

Important : Evitez les arrivées d’air raccordées du haut vers le bas. En effet, l’air qui rentre dans le bâtiment va se réchauffer en se rapprochant du poêle, il va s’alléger et va "vouloir" monter.


C’est vraiment ce type de produit qu'il faut privilégier car ce système évite l’inconfort des courants d'air liés à une amenée d’air directe dans la pièce et permet des économies de chauffage. C’est pourquoi les ventes de ces appareils dits "raccordables" sont en constante progression : Ils sont en parfaite adéquation avec nos  habitations qui sont de plus en plus étanches à l’air. Ces appareils fonctionnent de façon indépendante du volume dans lequel ils sont installés et c’est l’idéal.




Attention en cas d'amenée d'air via une gaine:

* Si le conduit d'alimentation en air est long, prévoir d'augmenter un peu la section de la grille, pour compenser les pertes de charges.

* Il faut s'assurer de ne pas prélever de l'air pollué dans un garage (gaz échappement).

* Si l'air vient d'un vide sanitaire, ce dernier est considéré comme ventilé si la section totale libre des ouvertures de ventilation en cm² est au moins égale à 5 fois la surface au sol du VS exprimé en m².
Ex: Habitation de 100m² => 500cm² d'ouverture.



En cas de co-existence d'un système de ventilation:

* De même, si un appareil de chauffage au bois coexiste avec une VMC, il peut être nécessaire d'augmenter cette section d'arrivée d'air.

* Il est très fortement déconseillé  d'installer un poêle qui prend l'air dans la pièce en présence d'une hotte aspirante qui n'est pas à recyclage.

* Lorsque le logement est équipé d'un système de ventilation par balayage (grilles d'arrivée d'air au dessus des fenêtres) conforme à l'arrêté du 24 mars 1982 modifié, ces entrées d'air peuvent servir à l'apport d'air comburant.  Cela nécessite que ces grilles de ventilation aient été bien dimensionnées au préalable pour l'usage qui leur est, ou sera destiné, en tenant compte du débit d'air comburant occasionné par les besoins des nouveaux appareils en prévision: une hotte, VMC, poêle à bois par exemple.
Autrement dit, en principe, vous devriez changer ces grilles pour de plus grandes, lorsque vous augmentez le volume d'air à pénétrer dans la pièce, si ça n'a pas été prévu au départ par le constructeur de la maison.

Notre conseil: Ne jamais boucher ou fermer les grilles d’air de la VMC (généralement placées sur les cadres supérieurs des fenêtres). On croit réduire les courants d’air et on va augmenter fortement la stagnation de l’humidité dans les locaux pouvant se traduire par des traces de moisissures. 
 


(Lire aussi notre dossier technique sur les amenées d'air



Pour conclure


En matière de confort et de praticité, il y a d’autres points qui peuvent être pris en compte :

- il est vraiment appréciable de positionner son poêle a proximité du lieu de stockage des combustibles (pas trop quand même !)
L’approvisionnement n’en sera que plus aisé ;)

- le foyer doit être d’un accès facile (pour le ré-approvisionnement, l’entretien courant, les réglages, le ramonage).

- Enfin il doit bien sur permettre de profiter du spectacle des flammes !

 

Maintenant que vous connaissez les éléments déterminant l’emplacement d’un poêle , visualisez les différents lieux possibles et imaginez votre poêle dans son futur emplacement.

Modélisez-le si possible (avec un gros carton par exemple ou via des applications proposées par certains fabricants) ; vous vous assurerez ainsi de faire le bon choix.

 
POUR ALLER PLUS LOIN DANS L'INSTALLATION D'UN POELE A BOIS:

>> Les conduits de raccordement
>> Les conduits de fumée
>> Faire une demande de devis gratuit ou Trouver un revendeur à proximité
>> Le DTU 24.1 sur les conduit de fumée



COMMENTAIRE(S) :

Daniel (71) le 01/11 :

Bonjour
Je veux remplacer mon insert qui a 12 ans par un Supra Neo100 qui est étanche. Puis je prendre l'air en montant un tuyau jusqu'aux combles et traverser mon mur en hauteur pour placer la bouche d entrée ?
Au pire, puis je me passer de cette alimentation extérieure puisque ma maison est récente et prévue déjà pour avoir un insert à bois ? Merci.
Cyril (44) le 04/12 :

Denis
Voir la liste des revendeurs Focus sur leur site web ou sinon voir notre annuaire http://www.cheminee.net/annuaire_foyer_insert/recherche/marques_focuscreation/index.php
Gael (99) le 06/11 :

@Marie Jose, bonjour, je suis fabricant et je connais bien cette problématique. Il est vrai que la réglementation impose bien des contraintes, mais elles sont surtout d'ordre sécuritaire. Ceci afin de prévenir les risques d'incendie ou d'intoxication. Si vous avez un point de fixation très chaud pris dans du plâtre, avec la dilatation-contraction, il risque d'y avoir des fissures.
Gael de Charnwood
Marie jose (57) le 02/11 :

Ce que je ne comprend pas, il y a normalement des regles a respecter lors d une instalation d un poele nous avons fais installé il y a quelques années un poele edofocus directement contre le mur sur le platre resultat ca fissure au niveau des pattes de fixations et bien sur l entreprise s en fiche completement ils ve ndent des poeles et les posent pas dans les regles de l art que faire ?
Armelle (94) le 11/02 :

J'ai une cheminée et aimerais savoir si je peux faire installer un poêle a bois dedans? Y aura t'il suffisamment d'aération autour même si je prends un petit poêle?
Merci.
Cyril (44) le 01/03 :

Pierre,
On dit souvent que le rendement annoncé d'un poele a bois est celui lié a une combustion a pleine puissance. Donc si l'appareil est bien rempli avec un combustible bien sec, il fonctionnera a plein regime et avec un bon rendement.
Si vous ne mettez qu'1 buche dans un foyer dont le volume est bien +grand, la combustion ne sera pas optimale.
L'etancheite ne change pas gd chose a ce constat.
pierre (73) le 09/02 :

dans le système du poele à bois étanche ,est-il préférable de remplir complètement le foyer plustot que de bruler buche par buche ? explication !
Cyril (23) le 26/09 :

@Edwige
Vous trouverez les dispositions precises concernant les écarts au feu sur cette page :
https://www.poelesabois.com/installer-un-poele-et-un-conduit/conduits-de-raccordement/dispositions-reglementaires.php
edwige (28) le 25/09 :

la norme de sécurité du tubage par rapport au mur protégé par un pare feu pour un poêle à granulés est bien 1,5 x diamètre du tubage ? Quel est la référence du texte réglementaire (journal officiel ou autre document)
Merci à l'avance
Cyril du forum (44) le 02/02 :

L'enfumage de la piece tendrait a penser qu'il y a un probleme de tirage venant soit du conduit soit de depression de l'habitation (bouche d'aeration, vmc double flux perturbante ?..) Je vous invite a lire les discussions sur le sujet dans le forum www.poelesabois.com/forum
francis (23) le 02/02 :

nous avons fait poser en octobre 2014 un poele à bois par un professionnel aprés
travaux réfection conduit de cheminé (gainage ,ramonage ...pose trappe de visite)
nous avons toujours des problêmes de fonctionnement qui proviendraient de l'appareil
aprés diverses expertises
mauvais tirage , enfumage de la piéce

Laisser un commentaire ou poser une question :
Votre Prénom *
Votre Email *
Votre Département *
(en chiffre)
Votre Appareil de chauffage
Votre Commentaire *
(400 caractères max
- lien non autorisé)
Avec le soutien de :