RECHERCHER

Régler efficacement son poêle à granulés


 
Contrairement aux poêles à bois bûches, les poêles à granulés ont la particularité d’avoir un fonctionnement presque entièrement automatisé, à savoir :
  • L’allumage est automatique,
  • L’appareil s’arrête quand il a atteint la température de consigne,
  • Il redémarre automatiquement dès que la température dans la pièce est redescendue sous la température de consigne,
  • L’appareil fonctionne avec une grande autonomie (selon la taille du réservoir ou "trémie" ),
  • Il s’arrête automatiquement dès qu’il y a le moindre problème (sécurité positive),
  • Il affiche des différents messages concernant, entres autres, l’entretien de l’appareils.
Du coup, l’intervention manuelle de l’utilisateur est moindre et elle se résume à gérer les réglages (à gérer les granulés et à faire l'entretien).
 
Lorsque l’appareil est en fonctionnement vous pouvez en général régler :
  • La température de consigne
  • La puissance ( sur la base de différentes plages) 
  • La ventilation de convection.

Réglage des températures et des puissances d'un poêle granulés

 
 
La température de consigne est gérée manuellement par défaut :
Vous fixez la température souhaitée et l’appareil adapte son fonctionnement à votre besoin.

Il est aussi possible de la programmer – Nous en parlons ici 

La puissance (avec des niveaux possible 1 2 3 4 ou 5 par exemple) correspond grossièrement au débit plus ou moins important des granulés envoyés dans le brasero. Il conviendra d’adapter la puissance en fonction des besoins:
Par exemple, si vous fixez une puissance faible alors qu’il y a besoin de beaucoup d’apports calorifiques pour atteindre la température de consigne, l’appareil ne pourra pas remplir le contrat.
 
 

Mode Modulation ou Stand-by 


Concernant le mode puissance, il existe, là aussi, deux types de fonctionnement différents :


- Le mode habituellement appelé « Stand-by » ou « ECOnomies » selon l'appareil


Dans ce mode, dès que la température de consigne est atteinte, l’appareil s’arrête (stop) puis repart (go) si la température descend en dessous la température de consigne.


- Le mode « Modulation »


Avec ce mode de modulation, l’appareil anticipe la montée en température de la pièce et réduit ou adapte automatiquement le niveau de puissance et ceci afin d’éviter des arrêts et redémarrages nombreux et successifs.

En effet, ces derniers vont fortement user la résistance des allumages automatiques des granulés. Le mode modulation va lui maintenir leur durée de vie. L’efficacité globale de l’appareil fonctionnant avec un mode modulation est également augmentée.

Mais attention : comme on l'indique dans « Programmation », le mode "Modulation" n’est pas recommandé dans toutes les situations !
(notamment en inter saison - quand le chauffage n'est pas régulier - cela encrasse l'appareil).

 

- Exemples en Mode Modulation ou Stand-by


Que se passe t’il quand la température de consigne est atteinte ?
 
  • Bien sur vous pouvez décider que l’appareil doit s’éteindre.
     
  • Il peut aussi se mettre en « Modulation » :
 Quand l’appareil atteint la température de consigne , il se met progressivement au ralenti mais ne s’arrête pas quitte à ce que la température d’ambiance  dépasse l’objectif.
 
  • Il peut se mettre en modes ECOnomies  ou « Standby »
L’appareil s’arrête,si la température de consigne est dépassée d’environ 1 à 2°C,
puis il se ré-allume lorsque la température ambiante descend d’environ 2°C en dessous de la température de consigne.

Les modes de programmation sont différents selon les fabricants (avec par ex. il existent des modes « conforts » mais la logique reste globalement celle expliquée ci-dessus).
 
Et par défaut c’est souvent le mode « modulation » qui est sélectionné (selon les appareils).

Poêle à granulés Lisa de Turbo Fonte - Poêle à granulés Lisa de Turbo Fonte -
 

 

Réglage des ventilateurs d’un poêle à granulés

 
Le niveau de vitesse du ventilateur de convection, s’il est présent*, se règle également manuellement.

La fonction de ce ventilateur est de brasser l’air dans la pièce afin d’obtenir plus rapidement une chaleur homogène.

Généralement vous choisissez la mise en marche du ventilateur et son niveau de vitesse. Une fois la pièce bien chaude, on peut même couper le ventilateur pour en enlever le bruit. Par contre, au redémarrage et si le besoin de chauffage est important, il se remettra automatiquement en route.
 
A noter :
La plupart des appareils du marché sont munis d’un ventilateur de convection forcé. D’autres, en général plus haut de gamme, n’en sont pas munis pour privilégier un mode plus silencieux (ils fonctionnent par convection naturelle).
En effet, l’avantage de la ventilation est le brassage de l’air chaud mais son inconvénient est le bruit (qui reste relatif selon les modèles). Les appareils à convection naturelle (sans ventilateur) sont extrêmement silencieux, mais la chaleur dans la pièce se répartit d’une façon moins rapide ou moins homogène.

 

Réglage de la flamme d’un poêle à granulés


Globalement, la taille de la flamme d’un appareil à granulés est proportionnelle à la quantité de granulés dans le braséro. En mode puissance (standby ou ECO), c’est le niveau de puissance choisi qui donne la taille de la flamme. 

En mode modulation, la flamme varie en taille en fonction de la montée plus ou moins rapide de la température dans la pièce.

On peut donc modifier la flamme en "jouant" avec les réglages mais on comprend que cela impacte la production de chaleur et la qualité de la combustion. Beauté de la flamme  ou bien chauffer comme il faut  ? ... c'est une affaire de compromis !


 

Remarque importante concernant le débit d’air 


Contrairement aux poêles à bois bûches, qui peuvent être pilotés manuellement par le débit d’air de combustion (starter / augmentation et réduction de la puissance), on ne touche pas ce dernier dans le cas des poêles à granulés (il est en général établi par l'installateur lors de la mise en service).

En effet, le fonctionnement d’un appareil à granulés est basé sur un savant équilibre technique et suite à de très nombreux réglages en usine.

Sauf indication explicite dans la notice d’utilisation de l’appareil du fabricant, il ne faut pas toucher aux réglages d’air de combustion.

A savoir qu’une augmentation de l’air de combustion va réduire fortement le rendement de l’installation qui aura comme incidence une augmentation de la consommation. Au contraire, une diminution de l’air de combustion va freiner la combustion, augmenter la pollution et l’encrassement de la vitre, du moteur de l’appareil et du conduit de fumées. 
 

 

POUR ALLER PLUS LOIN

>> Bien acheter ses pellets bois
>> Comment programmer un poêle à granulés ?
>> Entretenir son poele à granulés & ramoner l'installation
>> Que faire en cas de panne du poêle ?
>> Estimer la quantité de granulés à acheter pour 1 saison de chauffe
>> Demander un devis pour un poêle granulés



COMMENTAIRE(S) :

Cyril (47) le 28/03 :

Effectivement il y a un souci
Plusieurs options possibles ,
- qualité de granulés
- installation
- le poele mal reglé
Lire https://www.poelesabois.com/dossiers-speciaux/qualite-granules.php
ou https://www.poelesabois.com/forum/Chaudiere-a-granules/2530-Mache-fer.php

Contactez votre installateur ou https://bit.ly/31t8khS
Evelyne (47) le 26/03 :

Bonjour
J aurai besoin d un technicien pour l entretien de mon poêle invicta.
Vitre noir tous les jours, réservoir granule qui s accumule sans bruler

Laisser un commentaire ou poser une question :
Votre Prénom *
Votre Email *
Votre Département *
(en chiffre)
Votre Appareil de chauffage
Votre Commentaire *
(400 caractères max
- lien non autorisé)
Avec le soutien de :