RECHERCHER

Le poêle étanche


Très "tendance" actuellement, le poêle étanche, qu'il s'agisse d'un poêle à granulés ou d'un poêle a bois prend l'air dont il a besoin pour fonctionner non plus dans le volume chauffé, mais pas en dehors.

Son utilisation est directement liée à l’évolution des attentes en matière de confort thermique et des normes de consommation énergétique (ex. RT 2012). Autrement dit, on parle du poêle tel qu'il se doit d'être aujourd'hui !

Mais la notion d'étanchéité est complexe et peut préter à confusion (d'autant que la règlementation n'aide pas - pour le moment -). 



La notion d'étanchéité



Pour illustrer le propos: Le moteur de la voiture aspire de l’essence, brûle ce carburant, et expédie les gaz brûlés dans le pot d’échappement. IL y a une entrée, une sortie...point. C'est un système étanche.

Pour le poêle, cela revient à peu pres au même : On peut parler d'étancheité s' il prend de l’oxygène, le consomme, et refoule les gaz brûlés  en circuit fermé.

A contrario un poêle non étanche va prendra tout ou partie de l'air dont il a besoin pour fonctionner dans la pièce.

Pour les anciennes générations d’appareils au bois, les inserts et les poêles prenaient l’air dans la pièce de vie. Ce n’était que moyennement gênant dans la mesure où les portes et fenêtres n’étaient pas hermétiques.

Certes, de l’air froid pénétrait dans la maison pour remplacer l’air consommé par le chauffage, mais on chauffait plus, et le bois coûtait aussi beaucoup moins cher. Bref, on s’y retrouvait quand même, mais avec forcément du gaspillage d'énergie.

 



Poêle raccordable vs poêle étanche



Vous avez en tête la notion d'étanchéité. Pour autant, le seuf fait qu'un poêle prenne l'air dont il a besoin à l'extérieur ne suffit pas en faire un poêle étanche.

Il faut avoir en tête ces 3 typologies d'appareil en matière d'étanchéité :


  •  Le poêle "non étanche" : C'est celui qui prélève l'air dans la pièce où il se trouve.


En mode normal : Si le tirage fonctionne bien, le conduit de fumée évacue les fumées et appelle l'air frais.
Imaginez un instant que les fumées ne montent plus le long du conduit (panne de l'extracteur par ex.) mais qu'elles descendent : Les fumées vont se retrouver dans la pièce de vie...on risque l'intoxication... Il faut donc tout faire pour que cela n'arrive pas. 

Et pour que cela n'arrive pas, il faut (notamment) que la sortie du conduit ne se retrouve pas en zone de surpression. C'est pour cela que les conduits doivent sortir à 40 cm au dessus du faitage (règle générale) !
 

 

 

  •  Le poêle "raccordable" : Il a une prise d'arrivée d'air extérieure qui permet de connecter un conduit d’amenée d’air « sur » l’appareil.


L’appareil reste susceptible d’utiliser de l’air prélevé dans la pièce, mais utilisera prioritairement l’air canalisé depuis l’extérieur  par un conduit qui va courir dans le mur, dans le sous-sol ou dans un vide d’air sanitaire. Cela a l'avantage :
- de faire rentrer de l'air frais dans la pièce via une grille d'aération
- de limiter le risque que l'arrivée d'air soit obstruée sans qu'on s'en rende compte
(les grilles d'arrivée ne doivent pas être obstruables, attention en particulier avec les poêles à granulés)
- de faciliter le bon "voisinage" avec les VMC hydroréglables. 

Ce type de poêles "raccordés à l'air" sont acceptés dans les maisons récentes dites RT 2012 ou BBC (Batiment Basse Consommation) parce qu'ils ne font pas entrer de l'air frais dans l'habitat.

Du coup les fabricants et professionnels du métier parlent souvent de "poêles compatibles RT2012 et BBC" voire de "poêles RT 2012" ou "poêles BBC" par abus de languages. 


 

  •  le poêle étanche : Comme le poêle raccordable, il est muni d’une buse de raccordement pour l’arrivée d’air frais, mais l’air collecté est acheminé de façon étanche dans l’appareil. 

A aucun moment il n’y a mélange entre « air frais extérieur » et « air intérieur » : c’est étanche. Tout le circuit de l’entrée d’air jusqu’à la sortie des fumées en passant par la chambre de combustion est hermétique. Il n’y a pas d’air à pénétrer dans le poêle autre que celui amené par le conduit d'amenée d'air.  

Reprenons notre exemple d'une panne d'extracteur :
Si la fumée devait de nouveau descendre le long du conduit, l'appareil mis sous pression, ne relacherait pas la fumée dans la pièce de vie. 
Enfin il ne le ferai pas jusqu'à un certain niveau de pression !  

C'est ainsi que le niveau d’étanchéité est mesurable (norme NF EN 13240/13229) : On mesure en fait les fuites à différents niveaux de pression.

Pour un poêle "étanche", les fuites seront minimes et c'est pourquoi la règlementation a pu envisager que ce type de poêles puisse dans certaines conditions déroger à la règle de la sortie des fumées à 40 cm au dessus du faîtage. 

 

Parlons justement de ces conditions ...

 



Un poêle étanche ne suffit pas


 

Non, un appareil étanche ne suffit pas...ce serait trop simple !

On a vu que l'étanchéité d'un système était liée au fait qu'il y avait 
- une entrée 
- une sortie
- et un environnement hermétique entre les 2.

Donc si l'appareil est étanche mais pas les conduits que se passe t'il dans notre exemple ?
Les fumées descendantes ne vont pas sortir de l'appareil mais elles vont sortir des conduits !

Conclusions :

Une installation sera véritablement "étanche" :

- s'il y a une amenée d'air externe,

- si l’appareil de chauffage est étanche

- et si le conduit de fumée est étanche.

Dans une optique de mise en sécurité des biens et des personnes, exiger que le poêle + les conduits soient étanches, est finalement assez logique.


Les normes précisent qu'un poêle doit être aussi étanche qu'une chaudière gaz c-a-d qu'il doit rester hermétique s'il est soumis à une pression de 50 Pascal . C'est sans doute beaucoup en demander mais c'est comme ça pour le moment (car ce seuil devrait évoluer).

Les normes précisent aussi que les conduits doivent être certifiés étanches par le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB ). Il y ensuite un débat dont nous parlons ici pour savoir si les poêles doivent eux aussi être certifiés étanches par le CSTB. 


Pour faire court (sans faire simple), nous dirons qu'un poêle est officiellement étanche s'il est susceptible d'être utilisé dans une installation étanche.

Et il est susceptible d'être utilisé dans une installation étanche :

- si le CSTB le certifie comme étanche (Vous pouvez trouver la liste  des poeles étanches certifiés sur le site du CSTB) 

OU

- si le fabricant du poêle indique qu'il est étanche et donne des indications précises dans la notice pour déterminer les conditions de son installation en mode étanche. 

Cela appelle des tests de compatibilité effectués avec des conduits d’une marque donnée (ex. Poujoulat, Modinox). Le fabricant du conduit teste alors les poêles à granulés dans son laboratoire avec certains conduits et définit si le poêle est suffisament étanche et quelle peut être la hauteur maximale des conduits de fumée avec ce poêle.
 


Les avantages d’un poêle étanche



- Le poêle raccordable à une amenée d'air génère des économies d'énergie


Si l'appareil aspire l'air à l'intérieur de la pièce où il est situé, il va brûler de l'air chaud de la maison. Ce faisant il va faire rentrer de l'air froid qu'il faudra chauffer. Bref vous l'aurez compris, on utilisant un poêle avec une arrivée d'air externe, on economise du combustible. 

Le poele étanche trouve alors naturellement sa place dans une maison BBC (Bâtiment Basse Consommation) ou dans une maison passive, puisqu'il préserve l’étanchéité à l'air du bâtiment et donc la condition de consommation énergétique réduite.
(En théorie seulement  pour une maison passive, puisque par essence une maison passive n’a presque pas besoin de chauffage)

Cet atout est tellement important qu'il invite à utiliser des poêles avec arrivée d'air externet (poêles appelés "RT 2012" ou "BBC") partout où il est possible de créer un raccordement a une amenée d'air externe. Comme le signalait Supra sur son site Internet, "dans le cas d'une habitation qui ne soit pas BBC, le raccordement à l'air extérieur n'est pas indispensable mais il est recommandé"  puisque facteur d’économies d’énergie.
 

Le poele étanche évite de mettre l'habitation en dépression.


Le poêle fonctionnera indépendamment d’autres appareils comme les Hottes de cuisine à extraction extérieure, VMC mal dimensionnée, pompe à chaleur, etc. qui eux aussi prélève de l’air dans la pièce).

Il est donc aussi adapté pour une habitation bien isolée avec ventilation double flux à récupération de chaleur.
 

Le poêle étanche permet de se soustraire à l'obligation de positionner la sortie du conduit de fumée à plus de 40 cm au dessus du faitage ou 1.2m au dessus du point de sortie pour une pente de toit inférieure à 15° (zone 1)


Les différentes zones Les différentes zones

Dans certains cas il est impossible ou trop onéreux de respecter l’arrêté du 22 octobre 1969 demandant de positionner la sortie des fumées 40 cm au dessus du faîtage et à 8 m de toute construction. Il faut alors envisager de placer la sortie des conduits de fumée :

- soit sur le rampant du toit - Zone 2 - (pour un poêle à bois ou un poêle à granulés)

- soit en façace - Zone 3 - (dans le cas d' un poele à granulés uniquement).


Les normes "autorisent" à faire cela à condition que l'installation soit étanche (comme vu plus haut - voir aussi notre dossier plus détaillé à ce sujet), c-a-d à condition :

- que les conduits soient certifiés étanches par le CSTB - on utilisera dans ce cas des conduits concentriques 

- que l'appareil soit certifiés étanche par le CSTB ou déclaré étanche par le fabricant avec conditions de pose précisées dans la notice de l'appareil? il faudra obligatoirement un poêle (à granulés) et une installation étanches avec avis technique ou DTA (document technique d’application).



 


POUR ALLER PLUS LOIN :
- Bien gérer la sortie de toit pour un poêle à bois
- Bien gérer la sortie de toit pour un poêle à granulés
- Rechercher un poele avec arrivée d'air via le moteur de recherche
- Poele et VMC multi flux
- Quel poele choisir pour une maison BBC ?
 



COMMENTAIRE(S) :

Matthieu (59) le 14/02 :



J'ai fini par tout démonter le joint de l'extracteur était hs ! Le poele a refonctionné 15 jours a block puis il s'est remis en sécurité pinceau orange
J en avais profité pour faire un nettoyage complet du conduit ... fragile et capricieux le palazzetti Ines pour un prix élevé...

Cyril (44) le 19/01 :



Matthieu
Il est possible que l'appareil soit defectueux. Il est probable qu'il ait été mal installé (pb de conduit, pb de reglage...) et que cela cree les problemes que vous rencontrez. Voyez peut etre dans le forum. Surtout voyez avec votre installateur !

matthieu (59) le 13/01 :



J'ai fait l'erreur d'acheter un poêle étanche PALAZZETTI Inès , consultez les forums avant votre achat , il se met en permanence en sécurité, pourtant entretien des conduits, l'extracteur de fumées est fait, je vide les cendre tous les 2 jours avec un aspirateur
A éviter

thibault (22) le 08/08 :



il faut savoir que les poêle étanche ne sont pas compatible rt2012 en chauffage principale et que vous pouvez mettre n import quel poêle en secondaire.
seul les PAB autorégulé sont autorisé en principale.

Cyril (44) le 25/04 :



Bonjour Sarah
Je ne vois rien concernant Piazzetta sur http://evaluation.cstb.fr/fr/rechercher/produits-evalues/?mots=piazzetta

Sarah (02) le 30/03 :



Bonjour,
Etant maire de ma commune et souhaitant installer un poêle à granulés dans un logement communal, je souhaiterais m'assurer de l'étanchéité de ce dernier.
Pouvez-vous donc m'indiquer si le modèle P158 de la marque PIAZZETTA correspond aux critères d'étanchéité certifiés par le CSTB
Par avance merci.

Laisser un commentaire ou poser une question :

Votre Prénom *
Votre Email *
Votre Département *
(en chiffre)
Votre Appareil de chauffage
Votre Commentaire *
(400 caractères max
- lien non autorisé)
Avec le soutien de :