RECHERCHER

Comment choisir entre un poêle à bois ou un poêle à granulé


Choisir un poêle à bois ou un poêle à granules ?

Le choix de son chauffage au bois est souvent un choix d’ordre pratique, mais aussi une affaire de sous.  
Alors on a organisé des matchs pour vous. Voilà les résultats :


Le poêle le plus écolo et "CO2 friendly" ?

Le bois buche ne connait pas de manipulation industrielle. Il est généralement produit localement. 
1 point pour le bois bûche


Le combustible le plus confortable ?

Mieux vaut transporter un sac de 15 kg que 45kg de bois. Il faut le stocker aussi.
En même temps le silence d'un poêle à bois (ou le petit crépietement du bois) n'a pas d'égal. La beauté de la flamme non  (mais cela ne compte pas car on en parle plus loin). 
1 point pour pour le granulé par décision (contestable de l'arbitre)


Le poêle le moins cher ?

Un poele à granulés est généralement plus cher qu'un poêle à bois.
Un poêle à granulé est un produit mécanique et électronique. On peut trouver un bon poêle à bois pour moins de 2000€ ; pour un poêle à granulé, ce n’est pas envisageable.

C'est moins vrai pour l'achat des conduits car les installations à ventouse des poêles granulés évitent d'avoir à acheter des mètres et des mètres de conduits pour sortir les fumées au dessus du toit.

Par contre pour l'entretien, les frais sont à nouveau plus élévés avec l'appareil à pellets. C'est une "machine", elle peut tomber en panne et les pièces d'usure sont plus nombreuses (bougies).  elle a donc ses faiblesses : à l’achat, à l’entretien, c’est plus onéreux, forcément. s
Si le coût du ramonage vaut pour les 2 types d'appareil, il faudra payer en plus une prestation d'entretien annuel pour l'appareil à pellets. On pourrait ajouter les dépenses électriques qu'il induit mais elles sont en fait assez faibles sur 1 année.

Quant aux couts d'utilisation ?
Le cout pour  produire 1 kW/h de chaleur  est de 4 centimes environ pour le bois buches contre 6 a 7 centimes avec les granulés
1 point pour le poêles à bois

Une petite remarque tout de même :
Si on veut réaliser des économies, il vaut mieux envisager d' isoler sa maison. Le meilleur chauffage ne remplacera jamais une bonne isolation. Parce qu’isoler sa maison, c’est moins de carburant, moins de déperdition d’énergie, plus (beaucoup même !) de confort et plus de bien pour la planète.  


Le poêle plus propre des 2 ? 

Le granulé est présenté de manière relativement aseptisé, calibré, manufacturé, conditionné…bref, c’est du propre.  Les fumées contiennent aussi moins de gaz ou particules imbrûlées. Alors que la bûche reste primaire - 
Naturellement, le granulé, lui, ne recèle ni araignées ni cloportes dissimulés dans l’écorce. Il ne laisse pas de saleté sur les mains, ni sur la moquette à chaque panier ramené à la maison.
1 point pour le poêle à granulés
 

Le poêle le plus pratique des 2 ?

Allumage automatique, gestion automatisée des températures avec programmation, en option commande à distance, décendrage automatique, autonomie de 1 à jours.
Il n'y a pas photo; le poêle à granulé l'emporte !
1 point pour le granulé

 

Le plus beau feu ?

La flamme d'un bon feu de bois reste inégalée surtout lors le poêle ou l'insert s'enrichit de grandes surfaces vitrées.
Et puis il faut le dire, on y gagne aussi  en confort auditif. Le bruit de la flamme au naturel est plus agréable que celui des granulés qui tombent dans le brasier ou le bruit des ventilateurs (même si les appareils à granulés ont beaucoup progressé... en termes de design aussi d'ailleurs).
Alors que pour  le poêle à bois, vous aurez l’odeur des essences, le crépitement du feu, le "plaisir" de faire revivre la tradition… C’est la notion d’affectif qui intervient.
1 point pour les inconditionnels de la bûche.



Alors qui gagne à la fin ?  Mieux vaut il choisir un poêle à granulés ou un poêle à bois ? 
En fait c'est à vous de déterminer quels sont les critères qui vous semblent déterminants !

Ainsi vous saurez qui gagne le match !!


SI VOUS VOULEZ JOUER ET REFAIRE LE MATCH :
FAITES CE TEST 

 

Pour aller plus loin :
Un test pour vous aider a faire un choix : quel appareil vous-convient ?

 

 

Rappel sur le stockage :

- Le bois de chauffage doit être entreposé à l'extérieur, à l'air libre pour permettre au bois de  perdre son humidité. Le haut du tas de bûches  est protégé par une bâche ou un toit, mais les côtés ne sont pas fermés. Enfin, ne posez pas les bûches sur le sol directement, afin qu'elles ne pourrissent pas.
Pour un poêle à bûches, vous devez donc avoir un espace de stockage suffisant (espace moyen en France de 6m3 environ).

- Les granulés pellets  doivent rester à l'intérieur, dans une pièce à l'abri de l'humidité, afin de ne pas être endommagés. Vous pouvez les conserver soit dans un sac adapté. Comptez en moyenne 2 tonnes par an soit 2 palettes de 1m3 en intérieur ou prévoyez un silo construit spécialement si vous achetez en vrac.



COMMENTAIRE(S) :

Serge (44) le 19/04 :

La bûche , c’est adopter « le faire soi-même » avec un usage intensif ou intermittent suivant ses disponibilités et ses envies . Avec à chaque utilisation les économies , le silence , l’absence d’électricité, l’intensité du point chaud et le plaisir du feu « sacré », légitime dans la pièce de vie principale….et pas mal d’effort .Mais cet engagement peut être vécu comme un plaisir.
Laurent (78) le 09/10 :

Il y a aussi la question du cout de revient de l'energie produite.
Le cout est bien plus eleve avec le granulés du fait du prix a la tonne du granulé.

Laisser un commentaire ou poser une question :
Votre Prénom *
Votre Email *
Votre Département *
(en chiffre)
Votre Appareil de chauffage
Votre Commentaire *
(400 caractères max
- lien non autorisé)
Avec le soutien de :