RECHERCHER

Est-ce utile de rajouter de la masse à un poele à pellets ?


 


Nous allons essayer de voir s'il peut être intéressant d'entourer un poêle à pellets (à convection forcée c-a-d avec des ventilateurs d'air chaud) avec des matériaux qui accumulent la chaleur ("matériaux d'accumulation" ou "masse").

La chaleur par inertie est l’apanage des poêles à bois, en particulier des poeles de masse, mais on commence maintenant à en voir chez les poêles à granulés.

 

 


Accumuler la chaleur dans des matériaux pour une diffusion plus lente


Le fait d'entourer le poele pellets avec des matériaux et donc de rajouter de la masse permet une diffusion plus lente de la chaleur dans la pièce où se trouve l'appareil.
Si la quantité de chaleur diffusée reste la même avec ou sans matériaux, le  temps de chauffe est en effet d'autant plus long que l'appareil est lourd.
On parle d'inertie.

 

 

Est-ce utile de lisser la libération de chaleur dans le temps ?


Il n'y a pas d'intérêt direct a libérer la chaleur plus lentement puisque les poeles a granulés sont en général programmables.

Si vous désirez une température de 20°C dans la pièce, le poele saura s'allumer quand la température baisse et saura s'éteindre quand l'objectif sera atteint.

A la limite on pourrait même penser que le poele a granulés avec des des matériaux d'accumulation risque de mettre plus de temps à atteindre la température désirée puisque la masse va emmagasiner une partie des calories avant de les libérer.

 

 

 

L'intérêt de ces matériaux est ailleurs.


Gardons notre exemple en simplifiant :
vous voulez qu'il fasse 20°C dans la pièce. Il fait  18°. Le poele s'allume. La température monte a 21°C, il s'éteint . Votre maison est mal isolée. La température baisse vite. Il doit se rallumer et ainsi de suite...

Comme on l'a vu, l'ajout de matériaux d'accumulation va permettre une libération plus lente de la chaleur si bien que la pièce va rester a 21/20° plus longtemps.
L'intérêt est donc de diminuer le nombre d'arrêts-redémarrage de l'appareil, et donc de préserver la durée de vie du poêle (et sa consommation électrique dans une moindre mesure).

Il y aussi une question de confort. Certaines personnes sont sensibles au changement de température. En effet, pour limiter les démarrages trop fréquents, il y a toujours sur les poêles à granulés une différence importante (2 à 3 °C) entre l'arrêt et le redémarrage. Cette différence ne pose pas de problèmes à la plupart des clients, mais pour certains, c'est insupportable. La masse permet de lisser tout ça.

 

 

Autre source de confort : La chaleur par rayonnement


D'autre part, mais ça peut faire l'objet d'un long développement, les matériaux utilisés pour l'accumulation peuvent - mais ce n'est pas systématique - avoir un rayonnement très confortable.
la chaleur par rayonnement est la chaleur la plus bénéfique et la plus agréable pour l’organisme.

Cependant, de même qu’on admettra qu’un manteau avec un col en fourrure n’est pas un manteau de fourrure, un poêle à granulé avec un revêtement en pierre n’est pas un poêle à inertie, ni même un poêle de masse, loin s’en faut.

Il ne faut donc pas corréler le surcoût du poêle occasionné par cet aménagement à une transformation miraculeuse de la convection en rayonnement.
Sans l’adjonction de quelques centaines de kilogrammes, on ne peut véritablement parler de chauffage à inertie.

 

 

Conclusions


Préservation de l'appareil, Evitement des petits chocs thermiques, Confort de chauffe voici les éléments qui entre en compte dans le choix d'un appareil à pellets avec accumulation.
Nous avons tenté d'illustrer (approximativement) nos propos dans le graphe ci dessus et si cet article vous a plu, merci de passer le mot dans les réseaux sociaux.

 


Utilite poele pellet a accumulationUtilite poele pellet a accumulation

Laisser un commentaire ou poser une question :
Votre Prénom *
Votre Email *
Votre Département *
(en chiffre)
Votre Appareil de chauffage
Votre Commentaire *
(400 caractères max
- lien non autorisé)
Avec le soutien de :