RECHERCHER

Définition de la puissance nominale d'un poêle


Tous les acquéreurs d’appareils de chauffage se demandent plus au moins toujours ce que signifie « Puissance nominale ».
Est-ce une valeur moyenne, une valeur repère, une valeur à un instant « T » ? A quoi servent les valeurs maximum et minimum ?
 

Les fabricants, relayés par les revendeurs, annoncent les performances de leurs appareils de chauffage en faisant état de 3 valeurs :
- puissance nominale,
- puissance maximum
- et puissance minimum.


La puissance nominale est la seule bonne référence donnant la puissance de votre poêle ou de votre insert.

C’est la puissance obtenue dans les meilleures conditions d’utilisation en laboratoire : bois sec, en quantité moyenne, température extérieure moyenne,  essence de bois de densité moyenne...
A l’instar des performances de consommation des véhicules automobiles qui sont mesurées à 100km/H sans accélération, sans freinage, sans vent, sur une surface lisse, linéaire, plate et sèche...conditions que le consommateur ne retrouve jamais sur sa route. 
 

La puissance maximum

C’est la valeur donnée par votre poêle lors du pic de chaleur le plus élevé ; pic de chaleur qui reste ponctuel comme le montre la courbe de Gausse sur le schéma-joint. Elle peut être le double de la valeur nominale.

C'est une puissance qui permet de savoir si la chaleur produite par l'appareil (en le chargeant en combustibles) sera suffisante les jours de grands froids. 
Mais comme ces froids ne se produisent que 5 a 10 jours dans l'année, on ne choisira pas un poêle à bois ou un insert sur la base de ce critère. C'est différent dans le cas d'un poêle à granulés, car on pourra atteindre cette puissance maximale quand bon nous semble puisque le poêle à granulés s'arrêtera dès que la température de consigne est atteinte (ce qui empêche le risque de surchauffe).

 

La puissance minimale


On ne va pas le cacher...on ne voit pas trop à quoi sert la puissance minimal pour un poêle à bois ou une cheminée.
Lorsque l’appareil de chauffage dans le magasin annonce une puissance minimum de 4 kw, par exemple, ça ne veut pas dire qu’à l’instar d’un thermostat de chaudière à fuel, on va pouvoir régler le poêle à 4kw.

Comme le montre la courbe de Gausse, les 4 kw seront, par exemple, atteints au bout de 35mn. Mais à 34 mn la puissance n’était pas encore de 4kw, et 1 mn après, elle ne l’est plus. Ce qui veut dire que cette valeur minimum n’est valable que quelques instants, puisqu’en partant de zéro elle augmente de minute en minute pour aller jusqu’à sa valeur maximum : 16kw, au bout de 2 H de chauffe.

Alors, comment peut-on déterminer qu’un appareil fonctionne à sa puissance minimum quand on ne maîtrise rien ?
Il faudrait pouvoir dire : 4 kw, avec tant de bois, de telle essence, avec  x% d’humidité…et surtout, pendant tant de temps.

Sans compter qu’un poêle à bois, comme un insert, qui fonctionne en dessous de sa puissance nominale est à son plus faible niveau de rendement ; rendement qui ne peut être atteint qu’une  fois que le bois qui brûle s’est débarrassé de toute son eau résiduelle, et  qu’il peut enfin libérer son gaz.
Par ailleurs, c’est durant cette phase d’ascension en température que l’appareil dégage le plus de polluants.
C’est pour cette raison qu’on ne peut donc pas obtenir de combustion complète à la puissance minimum d’un appareil de chauffage au bois.
 

Alors, non seulement annoncer une valeur minimum est aléatoire, mais complètement contre-productif pour l’appareil de chauffage. Et même cette valeur peut induire en erreur le consommateur non averti qui peut penser que, comme sa pièce est petite il va pouvoir utiliser ce poêle à sa valeur minimum. Une hérésie !

Il en va tout autrement pour la puissance minimale d'un poêle à granulés qui indique effectivement le niveau de production de chaleur que l'appareil peut atteindre avec un rendement raisonnable.


Petits rappels pour conclure :

-  La puissance nominale est la seule vraie valeur à prendre en référence pour l’étude de votre surface à chauffer (surtout s'il s'agit d'un appareil à buches).

- Il vaut mieux utiliser un poêle d’une valeur nominale inférieure aux besoins de la pièce, que l’inverse.
Un appareil trop puissant sera souvent utilisé à son minimum. Dans cette situation, le bois charbonne, l’eau contenue dans les bûches ne s’évapore pas et reste dans le conduit,  le feu brûle mal, la pollution est à son paroxysme…Bref, tout va mal.

 

Pour aller plus loin :
Testez notre calculateur de puissance



COMMENTAIRE(S) :

Cyril (35) le 08/03 :

Bonjour,
Je souhaite installer un poêle Max Blank dont la plage de puissance est de 3,3 à 6,5 KW. La puissance nominale est de 6,5 KW, donc maximale. Comment cela s'explique t-il ?

Laisser un commentaire ou poser une question :
Votre Prénom *
Votre Email *
Votre Département *
(en chiffre)
Votre Appareil de chauffage
Votre Commentaire *
(400 caractères max
- lien non autorisé)
Avec le soutien de :