RECHERCHER

Remplacement du joint d'un poêle


 
 

A quoi sert le joint sur un appareil de chauffage à bois ?

 
 
Le poêle (ou la cheminée) en fonctionnement dégage de la fumée chaude qui créé du tirage dans le conduit de fumée. Le tirage va servir à envoyer les fumées dehors à l’extérieur de la souche du toit.
 
Du fait du tirage, la chambre de combustion se trouve en dépression (la pression est plus forte à l’extérieur qu’à l’intérieur de l’appareil).
 
Comme la chambre de combustion est en dépression, si on entre-ouvre la porte ou si le joint est manquant ou usé, il y aura de l’air de la pièce qui va rentrer dans le foyer. Cet air va refroidir significativement la température  ce qui a comme conséquence d’abaisser le rendement de l’appareil (jusqu'à 20%).

Le rendement c’est l’efficacité de l’appareil, plus il est haut moins vous consommez de bois pour la même chaleur restituée dans le logement.
A savoir, qu’un abaissement de 20% du rendement peut vous faire consommer environ 30 % de bois en plus !
 

Donc pour qu'un poêle fonctionne bien, il faut que ce dernier soit suffisamment étanche et que l'air de la pièce dans laquelle il se trouve ne puisse pas rentrer dans le poêle. Le joint est un des garants de l'étanchéité du poêle.
 


Composition et achat d'un joint de porte

 

Le joint de porte est une tresse en fibre céramique qui à pour fonction d’étanchéifier une porte de chargement d’un poêle pour en augmenter l’efficacité d’une part et d’autre part qui doit tenir à de fortes températures (plus de 500°C).

Il existe des joints ronds ou carrés/rectangulaires de différentes dimensions (sections et longueurs) de couleur blanc ou gris foncé. La fibre céramique est blanche d’origine et les joints gris foncé son teinté en surface ou dans la masse selon les cas. 

Selon les fabricants, le joint est fourni avec un tube de colle à haute température. Cette dernière va servir à maintenir plus efficacement le joint dans sa gorge de montage.

Il est possible d'acheter le joint de porte:
- chez l’installateur ou le fabricant qui vous a vendu et installé le poêle,
- ou de le commander sur Internet (ici par exemple) ou dans les différents magasins de chauffage ou de bricolage.

Même forme, même diamêtre, plus long.
 
L’avantage du joint « d’origine » du fabricant est qu'il aura la bonne forme, la bonne section et la bonne longueur. 
Pour les joints « compatibles » il faudra en trouver un qui soit le plus approchant que possible de votre ancien joint. Comme le joint va se « tasser » à la chauffe, il faudra mieux en prendre un de section un peu plus grande que plus petite. Il est possible aussi que votre ancien joint soit rendu carré par le tassement et qu’à l’origine il était rond. Il faudra aussi vérifier que le nouveau joint soit assez long.
 



 

Principe de montage du joint


Les joints de portes sont toujours montés dans une gorge carrée (gorge directement dans la fonte ou réalisé avec des pièces en tôle). Ils sont soit collés (cas le plus fréquent) soit pincés selon l’efficacité du pincement de la gorge.

Avec de la fonte, le pincement est moins efficace et le collage pourra être systématique. Pour la tôle le pincement et bien plus efficace, mais certaines dimensions devront également être collées.


 

Etape 1 : Démontage de l’ancien joint

 
Le démontage du joint peut se réaliser directement sur la porte ouverte (en plaçant une protection de quelques feuilles de papier journal au sol) ou en dégondant la porte de ces charnières. Cette dernière opération sera plus longue mais pourra être ensuite plus pratique (position à plat sur une table).

Il faudra se munir d’un couteau large sans dents ou d’une petite spatule qu’il faudra ensuite introduire entre le joint et un des deux côtés de la gorge. Une fois bien enfoncé, il faudra effectuer une rotation du couteau de l’extérieur vers l’intérieur sous le joint pour le faire sortir ou du moins le décoller. Ensuite vous avancé avec votre outil et répétez l’opération jusqu’à ce que vous puissiez attraper le joint à la main et le tirer doucement et complètement.

Une fois le joint complètement retiré, il conviendra de gratter le fond de la gorge pour en retirer les fibres restantes et la colle si besoin. Cette opération pouvant se réaliser avec un petit couteau à bois, une petite brosse métallique ou avec de la toile de verre plié en deux. Ce ne sera pas grave si un peu de peinture s’enlève au fond de la gorge, le nouveau joint va recouvrir et protéger la fonte ou la tôle.

Passer un coup de pinceau ou balayette afin d’enlever toutes les petites impuretés.

Attention à tirer le joint doucement pour éviter de l’arracher ou de l’étirer. Il servira ensuite de base pour l’achat du nouveau joint « compatible » ou « d’origine s’il n’est pas coupé à la bonne longueur.

 

Colle haute température vendue sur Allobois.comColle haute température vendue sur Allobois.com
Etape 2 : Montage du nouveau joint

 
Le nouveau joint va se monter dans la gorge de la porte, il va tenir, une fois introduit dans la gorge, par pincement seul ou par collage (si colle fournie dans le kit).

 

Principes de base :


- Le joint doit absolument dépasser de 2 à 3 millimètres une fois introduit dans la gorge. Après plusieurs jours de chauffe, le joint va se « tasser » pour ne dépasser à peine de 1 à 2 millimètres. C’est à cette unique condition que la porte sera suffisamment étanche,

- Une fois le joint coupé, il s’effiloche aux extrémités. Très souvent, pour éviter cela, les fabricants livrent le joint « d’origine » avec les bouts recouvert d’aluminium autocollant. On trouvera, très souvent, ces bandes aluminium autocollante dans les kits vendus en magasin de bricolage. Après avoir coupé le joint à la bonne longueur, il faudra alors entourer les deux bouts séparément avec ces bandes autocollantes pour les empêcher de s’effilocher. On peut aussi les brûler avec un briquet.

- Si un tube de colle est fourni par le fabricant ou par le kit, il conviendra de mettre un filé continu au fond de la gorge avant application du joint.
Attention, il faudra effectuer un prémontage avant l’application de la colle pour prévoir le bon placement du joint et la bonne longueur (en prenant une petite marge).
 


Astuce de montage du joint


- Il faudra toujours commencer par un coin au choix (entre deux gorges situées à 90 °),

- Quand vous avez un joint « d’origine » coupé à longueur ou que vous avez coupé votre joint du kit à la bonne longueur (sur base de l’ancien joint), il faudra toujours placer en premier les deux extrémités de joint bout à bout dans le coin choisi,

- Une fois l’opération précédente effectuée, vous avez maintenant l’obligation de bien répartir proportionnellement le reste du joint tout autour de la porte. Faute de quoi, ou vous n’aurez pas assez de joint parce que vous avez « pousser » le joint dans la gorge ou bien vous aurez trop de joint (une petite boucle) car vous avez trop « tiré » sur le joint).

En fait, si vous « poussez » trop le joint, il va être plus gros et va trop dépasser de la gorge en plus d’être trop court.
D’un autre côté, si vous « tirez » trop sur le joint, il va s’affiner et ne va pas assez dépasser de la gorge en plus d’être trop long.

Il faudra donc positionner et répartir le joint au-dessus de la gorge avant de l’enfoncer et ceci afin d’obtenir le bon dépassement du joint de la gorge. Pour finir l’opération et être certain que le joint est bien placé au fond de la gorge, il conviendra d’appuyer avec un gros tournevis plat sur le dessus du joint (sans trop forcer) et ceci tout autour de la porte. Cette opération est primordiale pour la bonne étanchéité de la porte de chargement de l’appareil.

Laisser la colle sécher pendant 2 jours avant le 1er feu.
 


Etape 3 : Réglage du loquet de la porte après montage du joint

 
Comme expliqué ci-dessus dans les « principes de base », il faudra que le joint dépasse après montage d’environ 2 à 3 millimètres de la gorge.
Par contre, à la fermeture de la porte de chargement, vous allez constater que cette dernière force à fermer… C’est tout à fait normal ! C’est l’assurance de la bonne étanchéité de la porte.

C’est pourquoi et si besoin (càd si le loquet de la porte ne s’enclenche pas) il faudra régler le loquet de la porte de façon plus souple et ceci afin d’avoir, tout de même, une fermeture dure et ferme. Comme vu précédemment, après plusieurs jours d’utilisation, le joint va se « tasser » et prendre sa forme définitive.
Si besoin (loquet devenu trop lâche après tassement du joint), il conviendra de régler à nouveau le loquet afin d’obtenir un bon serrage de la porte de chargement. 

 


Conseil d’utilisation et quand changer le joint du poêle ?

 
 
Attention aux produits de nettoyage de la vitre, certains produits du commerce utilisent dans leurs compositions des produits à base de soude, très efficaces pour le nettoyage des vitres très noires, mais qui fragilisent fortement les joints de portes (les joints se décomposent avec le temps) :

- soit il conviendra de protéger les joints lors de l’application de ces produits à base de soude,
- soit utiliser des produits plus basiques.

En suivant ces conseils, il ne sera pas obligatoire de changer le joint de porte chaque année. Il faudra uniquement le remplacer quand il s’effiloche légèrement ou s’il ne s’applique plus parfaitement.

Pour le contrôler, il suffira de prendre une bande de papier classique de 1 cm de large et 10 à 15 cm de long, de la placer sur la largeur entre le cadre et la porte. Après fermeture de la porte, il faudra simplement tirer doucement sur le papier. S’il résiste, le joint est encore bon. S’il sort facilement, le joint est à remplacer. On peut effectuer ce test à différents endroits de la porte.
 


Laisser un commentaire ou poser une question :

Votre Prénom *
Votre Email *
Votre Département *
(en chiffre)
Votre Appareil de chauffage
Votre Commentaire *
(400 caractères max
- lien non autorisé)
Avec le soutien de :