On considère qu’un bois sec pour le chauffage a une hygrométrie comprise entre 15 et 20%. De manière plus concrète,  dans 1 k de bois il y a entre 0,15 l et 0,20 l d’eau. Ce qui veut dire, que si vous brûlez 6 stères de bois dans votre hiver avec votre poele, vous aurez envoyé : 450 kg x 6 =2640 kg x 0,20l = 528 l d’eau minimum dans votre conduits de cheminée  sous forme de vapeur d’eau…



Que se passe-t-il alors :
Le bois brûle dans le foyer de votre appareil de chauffage.  Les fumées, aspirées par le tirage naturel, progressent dans le tuyau de raccordement et poursuivent leur ascension dans le conduit de fumée qui  les expulse.  Au fur et à mesure que les fumées se rapprochent de la souche en toiture, elles se refroidissent.

Deux hypothèses :

1)    La première,  vous chauffez  normalement : l’arrivée d’air est bien ouverte,  la flamme est  vive,  il y a peu de fumée, votre combustion est complète et la température à la sortie de votre appareil est par conséquent élevée,  de l’ordre de 400°C. Les 20% d’eau contenus  dans le bois s’échappent alors de la bûche sous forme de vapeur d’eau.  Cependant,  cette vapeur d’eau,  d’une température  estimable  entre 0 et  100°c, va refroidir les fumées et les ralentir dans le conduit, aidée par un conduit froid, voire glacé.
Mais compte tenu de la  température  de départ,  on peut considérer que les fumées ont  assez de célérité de convection pour ne pas avoir trop le temps de se condenser avant évacuation à l’air libre : le risque de goudronnage dans le conduit de fumé est donc limité.

2)    Maintenant,  vous réduisez l’apport en oxygène nécessaire à la combustion du bois : les flammes s’estompent, au lieu de brûler les bûches se consument ; la température des fumées chute de moitié.
Les 20% d’eau contenus dans le bois de chauffage s’échappent alors toujours sous forme de vapeur, mais comme la température de départ est bien plus faible,  la convection va s’avérer plus difficile, et cette vapeur d’eau va atteindre ce qu’on appelle le « point de rosée » : c’est-à-dire qu’au contact d’une surface froide, elle va se condenser  et se mélanger à la suie pour former une mélasse, qui en séchant  va durcir pour former une croûte compacte appelée,  le bistre.

Le bistre est donc un agrégat de suie, très inflammable et expansible (jusqu’à 7 fois son volume lors de sa combustion).  Chaque millimètre de bistre réduit le rendement  de votre installation de 4 points …sans compter qu’il est vecteur de quasiment tous les incendies  de conduit de cheminée.



Alors que faire en cas de conduit bistré :
le balai à suie du ramoneur ne suffira pas ; il faudra un outillage adapté. Il s’agit d’un câble en acier muni d’une vrille entraînant des chaînes qui tournent et viennent frapper  les parois du conduit pour arracher la croûte noire.



Que faut-il faire pour éviter le phénomène :
très simple…du bois sec et pas d’allure réduite. Ce qui revient à bien adapter la puissance de votre poêle au volume à chauffer, voire légèrement en-dessous, de façon à ce que votre appareil soit contraint de toujours fonctionner à puissance maximum pour une combustion complète.

Et enfin, il faut bannir les discours sur les appareils de chauffage à « passages de nuit » ou « longue durée »  qui sont censés vous éviter le rallumage le matin, mais qui en définitive  ne sont que des usines à fabriquer du bistre.



Devis gratuit pour un poêle à bois

Commentaire(s) :

gerard (17) le 30/06 :


bonjour jai un poele a bois que je vais brancher sur un conduit existant et gaine pour le meilleur tirage le tuyau doit partir de dessus ou derrière merci.
Reponse : Pour les questions techniques merci de vous diriger vers le forum

Michel (84) le 10/01 :


Salut,

Je viens apporter mon expérience qui va un peu contredire l'avis de l'auteur de cet article:
J'ai une cuisinière à bois depuis 30 ans avec laquelle j'ai rapidement adopté un rythme de feu continu jour et nuit.
Très bon tirage, chargement toutes les 4 à 5 heures, très peu de bistre. Si le bistre se forme conduit froid, il se forme quand on rallume le poële. il faut donc éviter de l'éteindre

Donnez votre avis :

Votre Prénom * :
Votre Nom :
Votre Email * :
Votre Département (en chiffre) * :
Votre Appareil de chauffage :
Votre Commentaire (400 caractères max - lien non autorisé) * :

Services


4 devis gratuits pour votre poelecalculez la puissance idealequel poele vous convient

Partenaires





Un service du réseau
réseau chauffage au bois
(c) Tous droits réservés CanoP
Conditions générales & mentions - Contact - Cookies

S'équiper
poelesabois.com
s'informer sur les appareils
de chauffage au bois ...
cheminee.net
s'informer sur les cheminées ...

s'approvisionner
bois-de-chauffage.net
trouver un vendeur de bois près de chez
vous et comparer ...
allobois.com
commander bois et granulés en ligne ...

entretenir
alloramonage.fr
Entretenir votre appareil ...