RECHERCHER

Installation d'un extracteur d'air mécanique pour son poêle ou sa cheminée


1/ Rappel sur la notion de tirage 

 
Comme nous l'avons déjà écrit ici, le tirage c’est l’aptitude du conduit de fumée à évacuer les produits de combustion.
« Le conduit de fumée est le moteur de l’installation, c’est lui qui conditionne le fonctionnement de l’appareil ».
 
Ce conduit de fumée doit être capable d’extraire les fumées avant qu’elles ne se refroidissent. Si ces fumées sont trop froides avant de quitter le conduit, il y aura un phénomène de condensation à l’intérieur du conduit qui entrainera son encrassement avec des conséquences qui peuvent être dramatiques. (obstruction, refoulement, feu de cheminée…)
 
 

2/ Utilité d'un extracteur d'air mécanique

 
Globalement l’extracteur mécanique a une mission inverse au régulateur de tirage dont on a déjà parlé ici (dont la mission est de résuire le tirage).
 
C’est-à-dire que l'extracteur d'air exerce une aspiration « forcée » dans le conduit de fumées pour en augmenter le tirage.

De base, les extracteurs sont toujours montés à l’extérieur directement à la sortie de la souche du conduit de fumées.
 
Il existe deux concepts différents pour les extracteurs mécaniques, à savoir :

- Les extracteurs stato-mécanique (extracteurs statiques)
Ce sont des pales en forme de boule qui tourne avec le vent.
L’extraction stato-mécanique n’est pas concernée par un asservissement des appareils à combustion, ces derniers pouvant toujours fonctionner en tirage naturel en cas d’arrêt des extracteurs.
 
Exemple d'extracteur statiqueExemple d'extracteur statique
 
- Les extracteurs mécaniques (motorisés)
Ce sont des extracteurs de fumées entrainés par un moteur alimenter au secteur du bâtiment.
D’après le DTU 24.1, lorsque l’évacuation des produits de combustion a lieu par extraction mécanique, le fonctionnement du ou des appareils doit obligatoirement être asservi à celui de l’extraction par un dispositif à “ sécurité positive ” entraînant la mise à l’arrêt ou la mise en sécurité du ou des appareils à combustion en cas de défaillance de cette extraction. 
 


La défaillance ou l’interruption de l’extraction doit être signalée par un système d’alarme lumineux et/ou sonore. 

De plus pour les conduits de fumée fonctionnant en tirage mécanique, on s’assure du bon sens de rotation de l’extracteur et du fonctionnement de la sécurité positive (arrêt du ou des générateur(s) raccordé(s) lors de la mise à l’arrêt de l’extracteur).

Toutefois, les appareils à combustion dont l’alimentation en combustible ne peut être asservie à une extraction mécanique doivent pouvoir toujours continuer à fonctionner en tirage naturel en cas de défaillance de l’extraction mécanique.

 

3/ Principe de fonctionnement


Les extracteurs statiques :
Les extracteurs statiques fonctionnent avec des pales en forme de boules qui tournent avec le vent.créant ainsi un tirage supplémentaire dans le conduit de fumée.
Inconvénient : Le tirage créé par le vent est finalement peu important et il n’y a aucun moyen de réglage. Par contre, s’il n’y a pas de vent il n’y aura pas de tirage supplémentaire, les pales créeront une perte de charge significative et le systeme sera totalement inefficace. 
 
Les extracteurs mécaniques :
Les extracteurs mécaniques fonctionnent avec un extracteur motorisé qui crée un réel tirage supplémentaire. Il y a possibilité d’effectuer un réglage.

Inconvénient : Ce system ne peut être installé que sur des appareils qui disposent d’une alimentation automatique du combustible. Les poêles, inserts et cheminées à bois bûches ne peuvent donc pas recevoir d’extracteurs mécanique. En effet, n’ayant pas d’asservissement de sécurité, en cas de défaillance de l’extracteur ou de panne de courant, les pertes de charges des pales à l’arrêt ne permettront pas aux appareils de fonctionner en tirage naturel. 
 


4/ Dans quels cas est-ce autorisé ?

(cas : poêle bois, poêle granules, cheminée)
 
A ce stade, il faudra bien différencier les appareils à combustion dont l’alimentation est automatique ou pas. Ce qui va définir le type d’extracteurs à mettre en place.

Cela signifie que les poêles, inserts et cheminées à bois bûches, qui ont une alimentation manuelle du combustible,
- ne demandent pas un asservissement de sécurité
- mais doivent pouvoir fonctionner en tirage naturel dans tous les cas de figure.
Le dispositif d’extraction ne peut donc être que statique (extracteur stato-mécanique),  

Les appareils à granulés, de leurs cotés, ont une alimentation en combustible automatique et en cas de tirage insuffisant, ils ne pourront être installés qu’avec des extracteurs mécaniques. De ce fait, ils devront être pourvus d’un asservissement de sécurité.
 
 

5/ Avis et conseil


Les extracteurs statiques sont à proscrire car leur faible efficacité et le manque de réglage ne valent pas l’investissement nécessaire. Il n’y aura pas de vraie garantie de bon fonctionnement.

Les extracteurs mécaniques ne sont vraiment efficaces que sur des appareils à granulés, or ces derniers de par leurs conceptions d’automatismes, de régulations et de sécurités ne sont que très peu confrontés à un problème de sous-tirage (ou bien de nouveaux réglages peuvent le solutionner).

En outre, le sujet des extracteurs statiques ou mécaniques apparait comme de faibles rustines par rapport au  concept du dimensionnement des conduits de fumées avec un logiciel de calcul dont on parle dans cet article.
En effet, et grâce à ces derniers, l’installateur pourra proposer la meilleure solution de chauffage en garantissant, avant l’installation, le bon fonctionnement de l’appareil avec le meilleur systeme d’évacuation des produits de la combustion conduit de fumée.
 
En l’occurrence, lors des formations professionnelles RGE (Qualibois), il est expliqué que les extracteurs mécaniques ne devraient être installés qu’en ultime solution !
 
Rien ne vaut un bon dimensionnement du conduit de fumée !
Cela évite bien des soucis derrière...


- Si vous avez besoin de faire installer un extracteur, voyez notre annuaire 


- Si vous avez besoin d'installer un poêle, faîtes appel à un professionnel près de chez vous.
​Vous pourrez l'inviter à vous montrer sa note de calcul indiquant que le dimensionnement des conduits sera adapté.
Un artisan spécialisé dans le chauffage au bois saura vous accompagner :
▶  Je souhaite rencontrer des professionnels


COMMENTAIRE(S) :

Cyril (86) le 20/01 :

Vincent,
j'ai déporté votre commentaire sur cette page pour que vous preniez connaissance de ce que nous ecrivons sur le sujet des extracteurs https://www.poelesabois.com/dossiers-speciaux/extracteur-air.php
Il y a probablement un souci de tirage lié a souci dans le dimensionnement du conduit. Voyez votre installateur ou faites checker l'installation par un ramoneur.
Vincent (86) le 20/01 :

Bonjour
Après avoir fait poser un poêle à bois et une extraction d'air Par un professionnel en septembre 2021, j'ai depuis eu de nombreux soucis (extracteur d'air qui ne fonctionnait pas...) et depuis deux semaines, très importante fumées qui sortent du poêle dès allumage, il est aujourd'hui entièrement goudronné et ne peut plus être mis en marche.

Laisser un commentaire ou poser une question :
Votre Prénom *
Votre Email *
Votre Département *
(en chiffre)
Votre Appareil de chauffage
Votre Commentaire *
(400 caractères max
- lien non autorisé)
Avec le soutien de :